Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

20 septembre 2011

Les peuples de l'ombre, tome 1 :
La marque du vampire
de Heather Graham


Éditeur : Harlequin
Collection : Nocturne
Poche : 277 pages 
Sortie : 1 juin 2011 

Dans la brume matinale de La Nouvelle-Orléans, un corps de femme est retrouvé, vidé de son sang. Pour Fiona MacDonald, humaine dont la mission consiste à préserver la paix entre les différents peuples de l'ombre, c'est une enquête à haut risque qui s'annonce. D'abord, parce que ce meurtre risque de semer la discorde entre vampires et loups-garous. Ensuite, et surtout, parce qu'elle va devoir faire équipe avec l'inspecteur Jagger Defarge, un vampire aussi troublant que hautain qui a toujours gardé ostensiblement ses distances avec elle, et qui ne cache pas son irritation depuis qu'il sait qu'ils vont devoir travailler ensemble...



Avant toute chose je désirais parler un peu de cette maison d’édition, surtout pour faire prendre conscience à certains lecteurs que les Editions Harlequin ne publient pas QUE des romans d’amour.
Je comprends votre préjugé, il y a encore quelques mois j’avais tendance à affirmer ce genre de choses puis j’ai découvert qu’il y avait bien d’autres choses autour de cette maison d'édition.
Il y a déjà la collection NOCTURNE, une thématique certes sentimentale mais avec une dose de surnaturel. Certains qualifient ces livres de lectures Bit-Lit.
Mais il y a également la collection DARKISS, dont pas mal de titres sont dans ma wish-list, une collection qui aura le mérite de nous proposer des titres fort intéressants comme « La princesse maudite », « Noire Magie »...
J’avais juste envie de commencer cette chronique en cassant un préjugé qui a tendance à s’ancrer dans la tête de certaines personnes qui pourraient malheureusement adorer certains Harlequin.
Harlequin ce n’est plus seulement des romans sentimentaux avec des couvertures très girly, dorénavant il s’agit de beaucoup plus.

Ce que j’ai avant tout aimé dans ce roman, c’est le mélange des genres : policier, bit-lit, thriller et romance sont au programme pour nous offrir une intrigue qui aura eu le mérite de me tenir en haleine. Aucun des genres ne s’avèrent sous exploités. La lecture est fluide, l’auteure écrit avec une telle dextérité que l’on ne se voit pas tourner les pages.

Malgré ses 277 pages, Heather Graham parvient à développer une mythologie dense et à laquelle on accroche avec plaisir. Fractionner le peuple des ombres en trois espèces (vampires, lycans et métamorphes) qui de plus s’avèrent ne pas s’entendre est une excellente idée. Créer autour de cela une menace de guerre entre ses trois espèces et vous obtenez une histoire qui aura le mérite de vous tenir en haleine.

J’ai beaucoup aimé le personnage de Fiona, bien que parfois un peu agaçante, elle est l’une des trois gardiennes (une pour chaque peuple, elles ont la particularité d’être sœurs) qui doit veiller au maintien de la paix. Après avoir perdu ses parents très jeune à cause de la fameuse guerre du peuple des ombres, elle a très rapidement dû élever ses sœurs et les protéger.

Puis il y a Jagger, un policier ayant la particularité d’être un vampire. Après un meurtre commis par un vampire et mis en scène d’une façon peu banale, le voici obligé de tout mettre en œuvre afin non seulement de mettre hors d’état de nuire ce meurtrier, mais également pour que les humains continuent d’ignorer l’existence du peuple des ombres. Une mission qui s’avérera particulièrement difficile pour lui puisqu’il tombera amoureux en cours de route de Fiona qui est, je vous le rappelle, la gardienne du peuple des vampires, et donc la sienne par la même occasion.

La chute de l’histoire aura eu le mérite de me surprendre. Je ne m’attendais pas à cette tournure. La dernière page du roman tournée je me suis très rapidement rendu compte que j’avais une grande envie de continuer cette saga. Apparemment il y a trois tomes de parus, chacun mettant en avant l’une des sœurs gardiennes. Par contre j’avoue avoir un peu peur depuis que j’ai constaté que les suites ne sont plus écrites pas Heather Graham.

Je voulais remercier Andréa ♥, l’attachée de presse des éditions Harlequin, pour sa gentillesse et surtout sa confiance. Cela m’a vraiment fait plaisir, de plus la façon dont j’ai reçu ce roman, dont il était emballé, j’ai vraiment trouvé ça adorable… Un merci également à ma Jenny qui aura pris le temps de me relire et de me corriger.

Ma note : 15/20

5 commentaires:

  1. Ca a l'air pas mal du tout, et merci pour cette petite mise au point sur les romans harlequin, je faisais partie des pauvres lecteurs qui associaient encore Harlequin= romance à 2 balles...je ne le ferais plus, promis =)

    RépondreSupprimer
  2. La maison d'édition à bien évoluer je trouve, mais j'ai la sensation qu'ils n'ont pas fait beaucoup de communication pour présenter leurs nouveautés. J'étais pareil que toi il y a quelques mois encore. J'associé toujours "Harlequin = romance à 2 balles" mais bon maintenant pareil que toi, vu que cela n'est plus véridique je ne le dirais plus MDR

    RépondreSupprimer
  3. il me tente bien, je le note :)
    Comme beaucoup, j'ai longtemps pensé que harlequin=romance... comme quoi...

    RépondreSupprimer
  4. Moi aussi j'avais quelques réticences dès que je voyais "Harlequin" sur une couverture ^^. Depuis, j'ai découvert la collection Darkiss en lisant notamment "Inside Out" et "Les secrets d'une blogueuse amoureuse" et j'ai totalement changé d'avis !
    La collection nocturne me fait un peu plus peur à cause de ces couvertures bleues, très kitsch années 80 il faut le dire, mais depuis la chronique vidéo d'Azilys, j'ai très envie de découvrir les Seigneurs de l'Ombre. Rien que pour découvrir si c'est mieux que la Confrérie de la Dague Noire.
    Bref, tu as très bien fait de faire cette petite mise au point, on sait jamais, si ça peut permettre aux gens de dépasser leurs a prioris.
    Sinon, cette saga a l'air de bien se présenter, par contre, oui comme tu dis, le changement subit d'auteur dès le second tome laisse dubitatif. Ce sont de très courts livres, j'ai vu que le second ou le troisième ne comportait pas plus de 145 pages à tout casser. A voir.

    RépondreSupprimer
  5. ta chrnonique m'a donné envie de le lire, il va rentrer dans ma wishlist ^^

    Comme beaucoup Harlequin c'était les livres à éviter à tout prix maintenant quand je vais sur leur site, beaucoup de leur nouvelles collections m'intéresse !!!

    RépondreSupprimer