Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

9 mars 2012

Beyonders, tome 1 : Vers l'autre monde
de Brandon Mull



Broché : 537 pages
Éditeur : Nathan 
Sortie : 5 avril 2012


Jason aurait pu être un garçon comme les autres mais il se retrouve accidentellement projeté à Lyrian, un empire soumis au règne cruel du sorcier Maldor. Il comprend très vite, que la seule façon de rentrer chez lui est de renverser ce terrible despote grâce à un mot magique. Le voilà désormais face à son incroyable destin : être le héros qui devra sauver ce monde en péril !



J’ai toujours voulu découvrir l’écriture et l’univers de Brandon Mull, jusqu’à présent, je n’avais jamais eu l’occasion de trouver Fablehaven dans le commerce. Quand j’ai reçu le premier tome de sa nouvelle saga, Beyonders, dans ma boite aux lettres grâce à Samia des Editions Nathan, que je remercie au passage, j’avoue, j’ai sauté sur l’occasion.

Dès le début j’avoue avoir été déstabilisé. J’avais la sensation de ne plus faire partie du public visé. En effet, de par certaines situations assez abracadabrantes je me suis rendu compte que cette saga été destinée à un public beaucoup plus jeune.

J’ai décidé de passer outre en essayant de retrouver mon âme d’enfant, j’avoue ne pas y être totalement parvenu…

Et puis, il faut être honnête ! Je ne suis pas un spécialiste de la fantasy. Ceci explique peut-être pourquoi je ressors de cette lecture avec un avis mitigé (même si je suis curieux de connaitre la suite tout de même).

Je ne serais dire pourquoi, mais j’ai trouvé la première partie du livre longue, il ne se passé pas assez de chose pour me captiver, m’interpeller. Puis Rachel est arrivée, l’histoire à prit une autre ampleur et le roman à prit une tournure un peu plus passionnante.

Je me rends compte en écrivant cette chronique, qu’il manquait juste un personnage féminin à la première partie de ce roman. J’aurais adoré voir le destin des deux Beyonders mis en parallèle avant leur fameuse rencontre. L’impression que l’auteur est passé à côté de quelque chose en décidant d’intégrer Rachel aussi tardivement dans son récit.

Bien que Rachel se révèle être un personnage fort avec un caractère bien trempé, le récit finit par retomber dans des longueurs. Plusieurs fois, je me suis surpris à décrocher totalement, à vouloir limite abandonner. J’ai finalement persévérer et je dois avouer qu’au final, je ne le regrette pas.

La deuxième partie, la quête du mot commence lentement, jusqu’à finalement finir en apothéose. Pendant cette fameuse quête Jason et Rachel rencontre des personnes qui les aideront. Seulement voilà, le gros point faible et que je n’ai pas réussi à intégrer ses personnages, à m’y intéresser. Vers la fin, j’ai même fini par tous les mélanger.

Est-ce de la faute de l’auteur ou avais-je finalement fini par totalement décrocher ?

Autre point négatif : la fin ! Je dois vous avouer que je l’avais vu venir depuis un long moment, je me doutais de cette trame. Quand on y réfléchi, il ne pouvait en être autrement puisque cette saga est censé être une trilogie.

Même si je n’ai pas vraiment aimé cette lecture, que je reste finalement sur un avis mitigé, sachez juste que cet avis n’engage que moi. Certain(e)s ont vraiment aimé cette nouvelle saga de Brandon Mull comme l’atteste la chronique de Litteraire-en-herbe. Ne vous fiez donc pas que sur ma propre critique…

Ma note : 10/20

1 commentaire:

  1. Merci pour la référence :) Sinon, j'aime beaucoup ta chronique :)

    RépondreSupprimer