Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

22 mars 2012

Rage
de Stephen King


Poche : 249 pages
Éditeur : J'ai Lu 
Sortie : 4 janvier 1999


Charles Decker est, en apparence, un petit lycéen américain bien tranquille. Mais, entre un père violent qu'il déteste et une mère fragile, il rage a froid. Un jour, cette rage éclate et il abat, d'un coup de revolver, sa prof de maths. Puis, il s'empare du pouvoir, autrement dit, il prend sa classe en otage. Il va alors contraindre ces condisciples a se livrer a un déballage furieux, a se débarrasser de toutes les haines accumules en secret : contre les parents, la société corrompue, l'école pourrie, la lâcheté et l'incompréhension des adultes.



On me parle souvent de Rage sur Twitter. Que ce soit Elodie ou Nathan, on ne cesse de me pousser à le lire ! Maintenant, c’est chose faite les amis… Verdict ?

Je ne sais que dire, comment aborder ce que j’ai ressenti ! Une véritable tornade, un ouragan. Dans le passé l’écriture du maitre de l’horreur avait réussi à me toucher, limite à me mettre mal à l’aise. Ce n’était rien comparé à ce roman.

Dure voir difficile à croire, mais ce livre aura eu le mérite de me mettre dans un état de grand stress, limite au bord de la crise de nerf. Il se dégage de celui-ci, une espèce de mal être, une atmosphère malsaine.

Un passage, celui de l’interrogatoire (je n’en dirais pas plus pour ne pas spoiler ceux qui n’auraient pas encore eu la chance de le lire) aura eu le mérite de me faire littéralement trembler. Ce n’ai pas qu’il fasse peur ! C’est juste que ce passage se révèle tellement intense, que la pression ne cesse de s'accroître jusqu’à la fameuse chute.

« Je le clame haut et fort devant vous aujourd’hui : ce livre est un véritable coup de cœur, le meilleur King que j’ai lu jusqu’à présent. »

Le style d’écriture est simple, fluide, prenante, rythmé. L’auteur ne cesse de nous amener dans des lieux et des époques différentes afin de bien poser la psychologie de son personnage principal, Charlie.

Plusieurs fois, j’ai eu la sensation étrange d’être un voyeur, l’impression également de me retrouver enfermé dans la même salle que Charlie. C’est très difficile à expliquer avec des mots. Ça m’a vraiment fait une sensation bizarre, l’impression d’avoir été ccomplètement happé par l’histoire, d’en être une victime, un spectateur.

Même si le roman est très court, il se révèle intense. L’auteur aborde beaucoup de sujet, les développe à son paroxysme. Il décrit parfaitement la folie, mais la folie d’une jeunesse incomprise, avec une telle maturité, un tel réalisme, que cela en devient vite malsain.

Au début, je trouvais que ce personnage ressemblait beaucoup à un autre de ses personnages, Junior dans Dôme. Finalement, il finit par s’en détacher. A croire que pour créer le personnage de Junior bien des années plus tard, il ait commencé par s’inspirer de Charlie, décidant de faire marche arrière en cours de route.

Au final, un très bon cru que je garderais très longtemps en mémoire ! Il faut savoir que ce roman a été retiré de la vente en 1997 à la demande de King lui-même. En effet, ce livre avait été retrouvé à plusieurs reprises chez des personnes qui avaient décidés de se la jouer Charlie Decker. Ni Stephen King, ni ce livre n’ont jamais été impliqués officiellement, mais l’auteur a préféré prendre ses devants.

Ma note : 19/20

7 commentaires:

  1. Wooooooooowwwwww!
    Je me mets à la recherche de ce livre immédiatement !
    Magnifique billet <3

    RépondreSupprimer
  2. @Cajou: Coucou, merci pour ton passage :)
    Je vais le faire partir en livre voyageur début de semaine prochaine. Désires-tu être la première à le recevoir ?

    RépondreSupprimer
  3. Je suis contente de t'avoir poussé à le lire. Cet auteur a le don de décrire les sentiments avec une telle justesse et de voir le monde tel qu'il est. En tous cas personnellement je me sens proche de lui dans sa façon de penser. Bref maintenant je te supplie a genoux de lire "Marche où crève" xDDDD

    RépondreSupprimer
  4. Ce fut une très bonne lecture pour moi aussi (^-^) ravie qu'il t'ai plu. Et surtout, ne le perd pas, ce titre devient très précieux puisqu'introuvable maintenant ^^

    RépondreSupprimer
  5. Ravi de voir que le livre t'ait autant plu ! L'un des meilleurs King, je suis bien d'accord avec toi :) Le 20/20 est amplement mérité.

    Et je comprends parfaitement ce que tu as ressenti pendant le passage de l'interrogatoire. Tellement puissant et intense.

    Bref, très bonne chronique Benji ^^ Maintenant Elodie et moi n'avons plus qu'à te pousser à lire "Marche où crève" XD

    RépondreSupprimer
  6. Rage est aussi un très bon souvenir!!! Mais contrairement à toi, King ne m'a jamais déçue alors, suis-je bon juge??? (cela dit tous ses livres ne me plaisent pas tous autant!!!!)

    RépondreSupprimer
  7. Coucou, j'ai trouvé ce livre chez un bouquiniste et je me suis souvenu que tu le conseiller vraiment. Et wahou. Ce livre est super et horrible. Tellement d'avis contradictoires. En tout cas, c'est un livre qu'il faut avoir lu. Merci pour cette découverte. =)

    RépondreSupprimer