Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

10 avril 2012

L'épopée du perroquet
de Kerry Reichs

Broché : 412 pages
Éditeur : OH ! EDITIONS

Une pétillante jeune femme en quête d’elle-même, Un perroquet au sens de l’à-propos déconcertant, Une vieille voiture bringuebalante...
Tous en route pour Hollywood ! Cette fois, la coupe est pleine ! A 25 ans, Maeve est sur le point de craquer. Alors qu’elle vient de perdre son job, ses parents ont décidé de lui couper les vivres pour l’aider à se prendre en charge… Ni une ni deux, Maeve, accompagnée de son perroquet Oliver, part refaire sa vie à Hollywood. Mais c’est compter sans le destin qui s’acharne. En pleine traversée des Etats-Unis, sa voiture rend l’âme au milieu de nulle part.
Voici Maeve coincée loin des siens, dans une petite ville perdue du fin fond de l’Arizona. Petite ville perdue certes, mais qui recèle bien des charmes.. Au point de renoncer à rejoindre la mythique Hollywood ?


Dès que j’ai commencé à voir ce roman tourner sur la blogosphère, je n’ai eu qu’une envie : LE LIRE.

J’ai toujours beaucoup aimé les road-trip que ce soit dans des films mais également dans la littérature, je ne pouvais donc pas passer à côté de celui-ci.

Avant de commencer cette chronique, je tenais à remercier Stéphanie, l’attachée de Presse de Oh ! Editions pour cet envoi. Je ne m’y attendais vraiment pas, ce fut vraiment une très bonne surprise…

♦ Le personnage de Maeve :

Maeve est une jeune femme de 25 ans, frivole, attachante, bien qu’un peu énervante au départ. J’ai beaucoup aimé sa façon de voir le monde, de vivre quasiment en étant juste une spectatrice. Au départ on ne comprend pas forcement cette façon de voir le monde, puis une révélation au cours du roman nous permet de comprendre. J’avoue que je n’avais rien vu venir, que je ne pensais pas à une telle chose, c’est soudain, inattendu, mais en même temps ça explique énormément de choses au sujet de Maeve.

Qu’est-ce que j’ai adoré ses bizarreries, le fait qu’elle choisisse ses chaussettes montant au grès de ses humeurs, de la journée qu’elle devra vivre. J’avoue que plus d’une fois, je me l’a suis imaginé avec sa frange devant ses yeux et ses belles nattes blonde.

Pourtant, à plusieurs reprises, j’avoue avoir eu l’envie de l’attraper, de la secouer. Elle est tellement focalisé sur sa guigne légendaire qu’elle ne se rend pas compte que dans son malheur, il découle justement quelque-chose de bon pour elle, lui permettant au passage de s’affirmer et d’apprendre à vivre.

A noter que Maeve est quasiment toujours accompagné d’Oliver (son perroquet) et d’Elsie, sa vieille voiture.


Les habitants de Coin-Perdus (/!\ Risque de petit spoilers dans cette partie) :

Comment ne pas rêver de vivre dans un tel village ? Avec des habitants tellement attachants, touchants.

Maeve n’est pas le seul personnage auquel j’ai eu l’occasion de m’attacher au cours de ses 412 pages.

Déjà il y a Ruby, la propriétaire de l’auberge dans laquelle Maeve va séjourner. J’ai beaucoup aimé ce personnage haut en couleur, servant un peu de mère de substitution pour Maeve. J’ai beaucoup aimé ses passages avec son ex-mari, Bruce, et accessoirement Shérif de la ville. Bien qu’ils soient divorcés, ils sont restés en bon terme. C’est d’ailleurs lui qui a amené Maeve à l’auberge.

N’oublions pas de parler de Samuel, le docteur amérindien. Il aura le mérite d’être présent pour Maeve, de l’aider à sa manière. J’avoue l’avoir beaucoup apprécié, même si parfois j’avais tendance à le trouver trop lisse, beaucoup trop sage.

Celui que j’ai le plus apprécié n’est autre que Noah. Il m’a fait beaucoup rire, mais aura également eu le mérite de beaucoup me toucher. De plus il a la chance les deux plus beaux métiers du monde : libraire et écrivain.

Sans oublier Ange – le photographe - mais également tous les habitants de cette petite bourgade fort sympathique.


♦ Ce qui m'a réellement plu dans ce livre :

Cette joie de vivre qui s’est dégagée de ce roman à chaque fois que je l’avais en main. Car croyez-moi, une fois celui-ci ouvert, vous ne pouvez que vous sentir bien dans votre peau. Même si certaines choses sont traités de façon légère, ce roman vous fera réfléchir, envisager votre vie autrement. En commençant ma lecture, je savais d’amblé que je passerais un excellent moment au côté de Maeve, mais je ne m’attendais pas, au final, à autant aimer et à ressentir un tel coup de cœur pour cette histoire, cette petite tranche de vie, et surtout ses personnages fort attachants que je n’avais aucune envie de quitter.


♦ Ce qui ne m'a pas plu :

Juste pour chipoter un peu ! Je trouve la fin beaucoup trop rapide. Je savais au fond de moi que cela se terminerait de cette manière, mais je m’attendais à voir cette fin un peu plus développé. J’aurais adoré assister aux retrouvailles de certains, d’assister au fameux festival. Finalement l’auteure traite cette fin de manière différente, j’avoue que même si je suis ravie de voir le roman se terminer de cette manière, je reste un peu sur ma faim.

De toute façon, je n’avais tellement pas envie de quitter cet univers que j’étais certains que cette fin me laisserait un petit gout d’inachevé, donc…


♦ Le petit mot pour la fin ?

Je sais que pour certains, ce roman représente un investissement. Mais je ne peux que vous conseiller de l’acheter. Cette histoire m’a tellement touchée, ainsi que d’autres blogo-lecteurs, que je suis certains qu’il ne pourra en être autrement en ce qui vous concerne.


♦ Ma chronique vidéo:


Ma note : 20/20

3 commentaires:

  1. Merci pour le lien ! J'ai aussi beaucoup aimé ce roman, ses personnages et son coin perdu ! :) Quelques semaines après ma lecture, j'y pense encore !

    RépondreSupprimer
  2. J'avais déjà envie de l'acheter avec le résumé, c'est confirmé !! Merci ;)!

    RépondreSupprimer
  3. Humm, j'aime beaucoup la couverture... et ton avis me donne vraiment envie :)

    RépondreSupprimer