Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

28 juin 2012

Nos séparation
de David Foenkinos

Broché : 224 pages
Éditeur : Folio 
Sortie : 7 mai 2012

♦ L’histoire :
« Fritz et Alice forment le couple le plus improbable qui soit : lui est fils de hippies soixante-huitards restés fidèles à leurs engagements de jeunesse, elle, est un pur produit de la bourgeoisie catholique, 'Versaillaise' comme l'on dit parfois. Fatalement, ces deux-là vont se rencontrer, s'aimer, se détester, se déchirer, se retrouver. Naturellement, ils auront des enfants, mais pas ensemble. Plus étonnant, les beaux-parents que tout oppose vont finir par se rencontrer et se trouver réciproquement formidables ! Un (beau ?) jour, les deux enfants de Fritz et Alice, une fille et un garçon, qui ne se connaissent pas, vont se rencontrer lors d'un pèlerinage au Père-Lachaise sur la tombe de Jim Morrison. L'histoire ne serait-elle qu'un perpétuel recommencement ? »


♦ Pour commencer :
J’ai découvert la plume de David Foenkinos grâce à Cynthia alias "Super boulet". Elle a d’ailleurs poussée pas mal de monde à découvrir « La délicatesse » qu’elle avait juste adoré (surtout sur Livraddict). 
Quand un partenariat a été proposé entre Livraddict et la maison d’édition Folio afin de présenter le nouveau roman de l’auteur publié en poche « Nos séparations », je n’ai pas hésité un seul instant, et j’ai décidé de postuler. Je remercie énormément la TEAM Livraddict mais également la maison d’édition FOLIO de m’avoir sélectionné pour ce partenariat…

J’avoue, avec honte, avoir eu un peu d’appréhension à commencer ce roman. J’avais tellement adoré « La délicatesse » que j’avais peur que ce roman, ma deuxième rencontre avec l’auteur me déçoive. 

♦ Mon avis sur le personnage de Fritz :
Fritz est LE personnage principal, notre narrateur. L’idée de suivre un homme m’a un peu déstabilisé au départ. Je dois dire que cet homme, froid et indécis sur sa vie en apparence aura été une personne que j’ai véritablement adorée. C’est quelqu’un de normal, avec ses défauts, ses faiblesses, ses incertitudes.  On ne peut que s’attacher à Fritz, à sa maladresse. L’auteur arrive en peu de mot à nous l’imposer, je ne serais dire comment, ni pourquoi, mais j’ai eu l'impression à plusieurs reprises la sensation d’être Fritz.

♦ Le couple de Fritz et d’Alice :
Parfois, il y a des couples ou l’on se demande ce qu’ils font encre ensemble. C’est ce que j’ai ressenti avec Alice et Fritz. Ils ne cessent de se disputer, de se déchirer, de se séparer. 
Pourtant, il y a comme un élastique entre-eux. En effet, ils finissent toujours par se retrouver. 
Au fur et à mesure de ma lecture, je me suis dit que finalement, ce couple n’est peut-être pas aussi mal assorti que je le pensais au départ. J’espère vraiment un jour, trouver la personne avec qui former un couple aussi électrique.

♦ Mon avis sur l’histoire globale :
Dans « La délicatesse », nous avons au départ, un couple soudé. Ici, c’est totalement l’inverse. Même si ces deux romans sont radicalement différents dans le fond, dans la forme, ils se ressemble énormément. L’auteur reprend la même mise en page, le même style pour mon plus grand plaisir.

Dire que j’ai aimé serait un doux euphémisme, pour moi ce roman est juste une petite pépite, un coup de cœur…

♦ Ce qui m'a réellement plu dans ce livre :
Cette sensation poétique, je ne serais vous expliquer avec des mots. Pour moi il faut le lire pour comprendre. 
C’est réaliste, touchant, poignant par certains moments, par certaines situations. On rit, on sourit, on pleure… Telle est ainsi fait la vie…

♦ Ce qui ne m'a pas plu ou dérangé :
Le fait que l’auteur ne décrive à aucun moment le physique de Fritz et d’Alice. J’avoue, ça m’a un peu déstabilisé au départ. Mais je m’y suis très rapidement fait, cela m’aura permis finalement de m’imaginer ces deux personnages comme je le désirais. Ce qui peut s’avérer un point faible au départ à vite fini par devenir un point fort en ce qui me concerne.

♦ Le petit mot pour la fin ? 
Vous avez aimé « La délicatesse », foncez…
Vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir le style très frais, très vivant de l’auteur, foncez…
Je suis certains que tout comme moi et comme des millions de français, vous finirez vous aussi par succomber au style de David Foenkinos.

Ma note : 16/20

7 commentaires:

  1. Il a l'air bien celui-ci également. Je suis en train de lire "En cas de bonheur", mais je n'accroche pas plus que ça.

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai encore rien lu de cet auteur mais j'ai très envie de découvrir sa plume dans ce roman ou dans La délicatesse :D

    RépondreSupprimer
  3. Exactement la même chose que Claire, mais je pense découvrir La Délicatesse d'abord ;)

    RépondreSupprimer
  4. Il n'y a aucune honte à avoir de l'appréhension ^^ Je suis dans le même cas que toi avec cet auteur et La délicatesse qui fut l'un de mes plus gros coup de cœur 2011.
    Ton avis me rassure.... J'aurais le coeur plus léger en replongeant dans les histoires de David Foenkinos :)
    Mais avant je crois que je vais emprunter "Nos souvenirs" à la biblio, en espérant qu'il soit libre :)

    RépondreSupprimer
  5. J'ai adoré "la délicatesse", donc pourquoi pas celui-ci =)

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai pas tant accroché que cela à Délicatesse. Mais je le mets de côté juste au cas où. Je lui laisserai une tite chance ;)

    RépondreSupprimer
  7. J'adhère aussi à la plume de David Foenkinos. J'adore !

    RépondreSupprimer