Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

25 janvier 2013

Tant mieux si je tombe
de Anne Calife



Broché : 205 pages
Editeur : The Menthol House 
Sortie : 1 novembre 2012


Lucille a tout quitté, elle a pris le train direction " Hasard " : Et échoué à Nancy, pour épouser une vie rangée, un homme, un enfant. Elle ? Lucille, une jeune mère, qui se plonge à corps perdu dans la sculpture, pour échapper à son passé, fuir la folie qui, derrière chacun de ses gestes, la hante. Au fil de pages hallucinées, Anne CALIFE offre ainsi le portrait poignant d'un personnage morcelé, fragmenté, qui laissera dans l'imagination du lecteur une marque indélébile et bouleversante.




Quand on m’a proposé de lire ce roman, j’ai de suite été voir sur internet pour voir de quoi il parlait. Je n’avais, en effet, jamais entendu parler de celui-ci. Dès que je suis tombé sur la quatrième de couverture, j’ai été interpellé. Celle-ci nous en apprend pas beaucoup mais non fait poser pas mal de question. 

A peine reçu, à peine lu. Je me souviens avoir reçu l’enveloppe hier. Comme à mon habitude, dès que je reçois un livre, je ne peux m’empêcher de lire la première page. J’avoue que la lecture de celle-ci m’a fait un peu peur ! J’ai de suite compris que le style d’Anne Calife serait particulier. Pour vous en faire votre propre idée, voici un petit extrait :

« Premier juin.

Cours Lucille.
Je grimpe, grimpe des marches, des dizaines de marches. Vite, vite, Lucille cours. Va-t’en Lucille.
La chaleur me porte, m’emporte comme un courant d’eau. Je grimpe. Les volants de ma robe rouge battent de l’aile dans les marches. Tout en haut des escaliers, la pendule ronde affiche 7 heures 50. Le premier juin, c’est mon anniversaire, un anniversaire différent des autres puisque, dans quelques minutes, dans… trente minutes, je serais… majeure. »

Sans trop vous en dire, nous suivons Lucille, qui le jour de ses 18 ans fugue de Marseille. On comprend très vite qu’elle fuit quelque-chose, qu’elle s’échappe, qu’elle désire faire table rase de son passé. Mais Lucille à un secret, un terrible secret. Ce roman nous entraîne dans les profondeurs de son âme, de sa vie.

Il est très difficile pour moi de parler de ce roman sans vous spoiler. Et vous spoiler, serait la plus mauvaise chose que je puisse faire. Il y a des choses que vous devez découvrir vous-même. C’est une lecture dont on ne ressort pas indemne, qui vous porte, vous transporte.

Plus j’avançais dans le roman, plus j’avais comme une espèce d’angoisse qui ne cessait de me ronger. Je me suis vraiment demandé comment cette histoire allait se conclure, une fin heureuse ? Une fin triste ? Horrible ?

Je voulais tellement connaitre la chute, la fin que j’ai quasiment lu le roman d’une traite. Une fois celui-ci commencé, il vous sera IMPOSSIBLE de le reposer. 

Le style de l’auteure est envoûtant,  magnifique. Elle manie les mots avec une telle dextérité que cela sonne très poétique. Même si l’histoire s’avère très noire, les mots eux allège le texte, allège le désespoir qui semble s’abattre sur Lucille. 

Si j’avais un aspect négatif à relever ce serait la fin. Je pensais que l’auteure allait continuer dans la ligner de son histoire, mais non, à la dernière minute cela prend une tournure que je n’avais pas imaginé. Finalement avec le recul, je me rends compte que c’était une bonne idée, conclure avec une note d’espoir, même si sur le coup j’ai eu la sensation d’une cassure dans le récit.

Comme vous l’aurez compris, même si ce n’est pas mon genre de lecture à la base, j’ai tout de même beaucoup aimé ce roman. Le style d’écriture d’Anne Calife est juste un petit bijou. Nul doute que j’essayerais de lire ses autres romans déjà parut. 

J’espère vraiment que cette chronique vous aura donné envie d’en découvrir davantage car Tant mieux si je tombe est vraiment un roman qui mérite d’être connu. Un grand merci à THE MENTOL HOUSE de m'avoir permit de le découvrir.

Ma note : 18/20

1 commentaire:

  1. Coucou,
    Je ne connaissais pas ce livre et je dois dire que tu m'intrigues, merci de nous le faire découvrir.
    Je le note sur ma wishlist :)
    Bisous ^^

    RépondreSupprimer