Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

15 février 2013

Les Chasseurs d'âmes, tome 1 : Destinés
de Alyson Noël


Broché : 440 pages
Editeur : Michel Lafon 
Sortie : 14 février 2013

Daire devient folle. Têtes tranchées, corbeaux, silhouettes spectrales la suivent sans arrêt. Et un garçon aux yeux d’un bleu surnaturel vient hanter ses rêves. Même si elle sait que ce qu’elle voit est réel, personne ne la croit. À l’exception de son étrange grand-mère, Paloma, qui décide de l’accueillir au cœur des plaines poussiéreuses du Nouveau-Mexique.
Grâce à elle, Daire découvre qu’elle est une chasseuse d’âmes. Mais aussi qu’elle doit apprivoiser très vite ses nouveaux pouvoirs, car y renoncer la condamnerait.
Tandis qu’elle fait face à cette nouvelle épreuve, elle rencontre le garçon de ses rêves. Sera-t-il son meilleur allié, ou son pire ennemi ?


Cela fait un petit moment que j’avais envie de tenter un roman d’Alyson Noël. Avec cette auteure, je tombe souvent sur des avis mitigés. Apparemment, elle a de bonnes idées mais elle n’arrive pas à les exploiter ce qui au final donne quelque-chose de superficielle, de trop jeunesse. 

Je n’ai pas pour habitude de m’arrêter sur des préjugés, j’aime me faire ma propre opinion avant de juger quelque-chose. C’est pour cela que je possède les tomes 1 et 2 de sa saga Eternels et le tome 1 de Radiance dans ma PAL.

Quand je suis tombé sur cette nouvelle saga, que j’ai vu cette magnifique couverture, lu une partie de résumé (dorénavant j’évite de tout lire afin de ne plus me faire spoiler), j’ai de suite eu envie de commencer par celle-ci. Un grand merci à Camille et à Michel Lafon de m’avoir permis de la découvrir en exclusivité.

En recevant ce roman, je ne m’attendais pas à un aussi gros pavé. L’auteure nous avait habitué à plus petit par le passé, pourtant, cela ne m’a pas fait peur et je n’ai pas pu m’empêcher de le commencer de suite.

Nous suivons donc Daire (j’adore ce prénom), qui pense devenir folle quand elle se met à avoir des visions. D’ailleurs, elle n’est pas la seule puisque tout le monde, dont sa mère, pensent comme elle. Quand Jennika reçoit un appel de sa belle-mère qu’elle n’a pas revu depuis la mort du père de Daire, elle décide de l’envoyé vivre chez celle-ci puisque apparemment, cette mystérieuse grand-mère, Paloma, détient la clef qui permettrait à Daire de guérir. 

Voici le pitch de départ, pitch qui me fait un peu penser à une autre saga de chez Michel Lafon : Les ailes d’Alexanne. Même si au fur et à mesure de ma lecture, ces deux œuvres se séparent, le début est quasiment identique (à peu de chose près que la mère de Daire est toujours en vie)

J’ai complètement été happé par l’histoire dès les premières lignes. J’ai adoré le mystère qui entoure les visions de Daire. Au départ, on ne comprend pas ce qu’il lui arrive, on se demande même si elle ne devient en effet pas complètement folle. Puis, au fur et à mesure de notre lecture, les réponses s’enchainent doucement, et on commence à comprendre la destinée de Daire.

C’est vrai que le fait que les réponses soient données au compte-goutte nous laisse imaginer de quoi il en retourne. Cela nous permet de nous poser les bonnes questions, nous permet de créer nos propres théories. C’est également ce qui a fait que j’ai autant aimé ce premier tome. Alyson Noël ne se contente pas de nous balancer les informations simplement, avant elle nous fait prendre part à l’action, à l’histoire en nous permettant de fonder nos propres théories. 

Et en parlant d’Alyson Noël justement, je dois dire que j’ai plutôt bien accroché à son style. Même si parfois il se révèle en peu simple, elle arrive malgré tout à toujours nous accrocher avec une révélation de dernière minute.

Bon, il faut tout de même être réaliste, ce premier tome sert avant tout à poser les bases, à nous poser l’univers donc à certaines reprises j’ai parfois eu la sensation d’avoir quelques longueurs, mais rien de relativement ennuyeux puisque ces fameuses longueurs permettent de développer certains personnages, de comprendre certaines choses.

La fin m’a tout de même paru un peu rapide. Mais cela a pour but de poser l’objectif global de la saga, de cette quadrilogie. C’est bizarre mais en écrivant cette chronique, je me rends compte que finalement les défauts étaient peut-être prémédités afin de servir l’histoire, de nous permettre de cerner certaines choses…

Comme vous l’aurez compris, j’ai beaucoup aimé ce premier tome. Nul doute que je lirais la suite avec grand plaisir. Seulement, maintenant que l’univers est posé, que les personnages n’ont quasiment plus aucuns secrets pour nous, je pense que je serais plus intransigeant concernant cette suite. J’espère que l’auteure ne me décevra pas comme elle en a déçue beaucoup par le passé.

Ma note : 16/20

5 commentaires:

  1. J'hésite un peu à me lancer, parce que j'ai lu un autre livre d'Alyson Noel qui ne m'a pas du tout plu : Eternels. A voir !

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi j'ai beaucoup aimé ce livre, et pourtant je partais avec quelques réticences car je n'ai pas accroché à Eternels, ni à Radiance. Mais cette saga-là promet d'être une vraie réussite ! Vivement la suite !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu la saga Eternels et je dois dire qu'après le troisième tome j'ai décrocher et je n'ai même pas encore lu le 6ième, je n'en ressent pas l'envie !

    Par contre tu me donne sacrément envie de lire cette nouvelle saga, le résumé m'avait déjà tapé dans l'oeil ! Je pense me laisser tenter...

    RépondreSupprimer
  4. J'ai adoré le premier tome de Eternels, et le problème ce fut la suite. L'auteur se perd au fil des tomes et j'ai eu un mal fou à terminer la saga. En plus de cela, il ne devait y avoir que 4 livres, puis après ca a été 5, puis finalement 6, ca agace un peu. Tout cela pour dire que cette nouvelle saga m'intrigue (ca me fait un peu penser à La Maison de la Nuit, je ne sais pas si tu connais ?!), et ta critique me donne envie de lui donner une chance...

    RépondreSupprimer
  5. J'ai lu tous les tomes Eternel. J'ai trouvé ces livres très bien :)

    RépondreSupprimer