Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

18 février 2013

Les étoiles de Noss Head, tome 1 : Vertige
de Sophie Jomain


Broché : 382 pages
Editeur : Rebelle Editions
Sortie : 30 janvier 2012
Collection : Lune de sang

Hannah, bientôt dix-huit ans, était loin d imaginer que sa vie prendrait un tel tournant. Ses vacances tant redoutées à Wick vont finalement se transformer en véritable conte de fée... puis en cauchemar. Sa petite vie tranquille, ses idées bien arrêtées, ses projets... tout va changer, brutalement. Elle devra affronter l'inimaginable, faire face à ce qu'elle n'aurait jamais pensé croire un jour, car les légendes n'en sont pas toujours... Leith ne s attendait pas non plus à Hannah. Il tombe de haut, l'Esprit a choisi: c'est elle, son âme soeur. Pourra-t-il lui cacher sa vraie nature encore longtemps ? Osera-t-il lui avouer qu'il n est pas tout à fait humain ? Il n'a pas le choix, leur rencontre l'a mise en danger. Lui seul peut lui venir en aide.


Je me souviendrais toujours de la première fois que j’en entendu parler de Sophie Jomain, c’était au détour d’une conversation Twitter entre Jess et Mutinelle. Ce qu’elles disaient m’a de suite donné l’envie d’en savoir plus et je suis finalement passé sur leur blog afin de lire leur chronique sur Les étoiles de Noss Head. De suite, j’ai couru sur Amazon acheter le livre…

J’avais déjà eu l’occasion de lire ce roman il y a un an, juste avant ma panne livresque. Je n’avais donc pas fait de chronique à cette époque. En décembre, j’ai eu envie de relire ce petit bijou. Il est rare, très rare que je relise un roman mais avec celui-ci, cela ne me posé ABSOLUMENT pas de problème. 

Pourquoi le relire ? 

En premier lieu : juste pour le plaisir de (re)découvrir l’univers et le plume de Sophie. 

En second : car j’avais envie de vous en parler, de partager avec vous cette lecture qui avait réussi à me toucher.

Même si au premier abord l’histoire semble classique, tout est dans l’écriture de l’auteure. Je ne peux vous dire ce qui m’a rendu accroc par deux fois ! Il faut découvrir ce style, cette écriture pour comprendre. C’est frais, pétillant, bourré d’énergie. Sophie Jomain mène les mots comme s’ils étaient ses grands amis.

L’histoire de départ est très simple : Hannah débarque à Wick passé ses vacances d’été chez sa grand-mère, avec ses parents. Au départ, on peut dire que cela ne l’emballe vraiment, surtout qu’elle fêtera son dix-huitième anniversaire loin de ses amis. Mais cela change quand elle rencontre un séduisant jeune homme se nommant Leith. 

Sophie Jomain ne se contente pas de mettre en place une simple histoire d’amour. Tout autour, elle a réussi à créer un univers très riche autour de la lycanthropie. Plus on avance dans le récit et plus on apprend à connaitre ce monde, en même temps qu’Hannah. C’est bourré de mystère, de règles établis bien avant la naissance des deux protagonistes. 

Ce roman mélange pas mal de genre : de l’amour, de l’action, du suspense, une dose de fantastique. Jusqu’à la fin (et par deux fois), j’ai été tenu en haleine. L’auteure m’a trimbalée à sa guise. 

A savoir : Sophie Jomain à une écriture très immersif, vous ne lisez pas ce roman, vous avez juste l’impression de faire partie intégrante de l’histoire, vous le vivez en quelque sorte…

Au niveau des personnages :

Hannah apparaît au premier abord comme une personne très indépendante, parfois butée. C’est ce côté buté qui m’a parfois un peu énervé. Même si elle est attachante, son obsession à vouloir protéger Leith peut paraître agaçante parfois. Mais finalement, on se rend vite compte que ce qui fait son charme ce sont ses défauts.

Leith, se révèle être quelqu’un de très mystérieux au premier abord. Pourtant, il y a quelque-chose qui se dégage de celui-ci qui fait qu’on a de suite l’envie de s’y attacher. Il possède bon nombre de secrets enfouis, il est très réservé, difficile d’accès. Pourtant Hannah arrive de suite à trouver ses failles afin de briser sa carapace.

Bonnie et Al, la tante et l’oncle de Keith ont réussi à me toucher, surtout quand on connait leur petit secret. J’espère que leur rôle prendra plus d’ampleur par la suite.

Petit point qui a tendance à me faire grincer des dents :

Beaucoup ne cessent de comparer ce premier tome à Twilight (de toute façon dès qu’une histoire d’amour sous forme de fantastique sort, on a toujours tendance à la comparer à cette chose) !
Je pense que vous n’allez pas être surprit si je vous dis que c’est des conneries. 
Comment oser comparer cette histoire à Twilight ?! 
Certes, je suis réaliste, il y a quelques points de similitudes, mais si Stephenie Meyer n’aurait qu’un dixième du talent de Sophie Jomain cette comparaison pourrait être flatteuse, ici ce n’est vraiment pas le cas. 

Au final : comme vous l’aurez compris, pour moi cette lecture fut, par deux fois, un coup de cœur. A me relire, je me rends compte que je suis déçu de cette chronique, elle ne met pas assez en valeur ce roman. J’espère malgré tout vous avoir donné l’envie de vous pencher sur cette saga…

Ma note : 19/20

1 commentaire: