Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

7 février 2013

Lucky Harbor, tome 2 : Tendrement
de Jill Shalvis



Format Kindle
Pages de l'édition imprimée : 386 pages
Editeur : Milady Romance
Sortie : 4 juillet 2012


Dix-sept ans après un été mémorable passé à Lucky Harbor, Tara est de retour dans cette petite station balnéaire, où sa mère lui a légué, ainsi qu’à ses sœurs, un hôtel qu’elles ont décidé de retaper. Alors qu’elle tente de résister à son attirance pour le beau Ford Walker, son amour de jeunesse, les conséquences de ce qu’ils ont partagé tant d’années auparavant ressurgissent. Pour mieux les réunir ?




J’avais eu un tel coup de cœur pour le tome 1 que j’avais un peu peur de commencer celui-ci. D’autant plus que je savais que ce fameux tome serait consacré un Tara, la sœur qui m’avait le plus énervée dans le tome précédent.

Je n’avais vraiment pas adhéré à sa personnalité, à son égoïsme, à sa manière d’être aussi rigide, limite manipulatrice. Et vu que le roman nous emmène tout droit dans sa tête, j’appréhendais un peu la chose.

Et franchement, ça n’a pas loupé. Les premières pages ont été difficiles. J’ai de suite aimé le fait de retrouver le style de Jill Shalvis, mais en ce qui concerne Tara, le début n’a pas été glorieux. Elle m’est apparue véritablement comme elle m’était apparue dans le tome 1. Comment de ce fait s’attacher à un personnage aussi froid ?

C’est vrai que j’ai pris beaucoup plus de temps à lire ce tome. Je n’ai pas ressenti la frénésie telle que je l’avais ressentie pour le tome précédent. Avec Maddie, dès que j’avais 5 minutes, je plongeais sur mon Kindle, ici avec Tara, je suis même resté parfois 24h sans lire un seul chapitre.

Puis, à la fin du chapitre 10, il s’est passé quelque-chose et tout a radicalement changé. Quelque-chose que je n’avais pas vu venir et qui a relancé tout l’intérêt en ce qui me concerne. J’avoue que quand j’ai terminé ce fameux chapitre, j’étais emballé de savoir comment allé se dérouler la suite. 

Et c’est à partir de ce moment que ma frénésie pour Lucky Harbor, tel un phœnix, a renaît de ses cendres. J’ai gobé (je ne trouve pas d’autres mots) les 64% restant en moins de 24 heures !

A partir de ce moment-là, j’ai vraiment l’impression que Tara devenait plus humaine, agissait moins comme un robot. ENFIN elle s’épanouie, même si elle continue de ne pas vraiment savoir ce qu’elle veut.

Concernant le prétendant de Tara, Ford, je l’ai bien aimé même s’il n’avait pas la même aura que Jax, je l’ai en effet trouvé beaucoup moins charismatique que celui-ci.

L’espèce de triangle amoureux aura eu le privilège de m’énerver (je n’ai jamais adhéré à aucun triangle). De plus, ce second "prétendant" avait tendance à m’énerver à chacune de ses apparitions.

Même si on ne fait que les croiser, j’ai bien aimé retrouver Maddie et Jax. Ça m’a fait tout de même bizarre d’être devenu qu’un simple spectateur de la suite de leur histoire. Je révérais de retrouver un second tome consacré à ce couple, ils m’ont tellement fait rêver.

Même si j’ai hâte de commencer le troisième tome consacré à Phoebe, j’avoue avoir un peu de peine. Avec ce troisième tome, ça sera la fin d’un cycle et après celui-ci nous quitterons définitivement ces 3 sœurs, cette famille recomposée et ça… je n’en ai pas envie.

Au final : un tome un peu moins bien réussi que le premier, il faut en effet attendre plus de 34% de la lecture pour voir les choses bouger, évoluer. Mais cela vaut vraiment la peine d’être patient. Une bonne petite lecture, une fois de plus, l’auteure aussi réussi à m’émouvoir, me passionner. Je suis fan de la plume de Jill Shalvis les amis… 

Ma note : 15/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire