Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

5 septembre 2013

Revenants, tome 3 : Qu'importe l'éternité
d'Amy Plum



Relié : 414 pages
Editeur : Editions Milan 
Sortie : 3 juin 2013


Kate est désespérée. Vincent, celui qu’elle aime par-dessus tout, a disparu. Seul son esprit parvient encore à communiquer avec la jeune fille. De plus en plus doucement. De moins en moins souvent.

Kate décide de forcer le destin, de tout faire pour sauver l’amour de sa vie. Même si elle doit affronter le clan des numa. Même si elle doit y laisser la vie.

Plutôt la mort que la vie sans Vincent.




Je savais en commençant ce dernier tome, que j'aurais beaucoup de mal à dire au revoir à cette saga. Celle-ci est tombée au bon moment, un moment pas facile dans ma vie. Certains diront que ce que je dis n'a aucun sens, mais cette histoire, ce récit, m'auras permis à certain égard de me divertir, de me faire rêver, de me faire oublier mes soucis. Je comprends dorénavant tout ces coups de cœur face à cette saga.

Ce troisième (et dernier) opus reprend exactement où le précédent avait pris fin. Kate a perdu Vincent mais... il reste une lueur d'espoir puisque celui-ci arrive à la retrouver en étant en errance.

On apprend également que les Numa se regroupent sous les ordres de [Spoiler] Violette [/Spoiler] afin de donner le coup de grâce aux Bardia. On comprend de suite qu'une guerre est sur le point d'éclater.

Dès le début, j'ai été happé par ce tome. On comprend de suite que le final sera grandiose. Si la première partie met en place une quête, celle de Kate pour retrouver Vincent, la deuxième et dernière partie est consacré à ce combat entre les Numa et les Bardia.

Une chose est certaine, une fois de plus Amy Plum aura réussi à me retourner le cerveau. S'il y a des choses que j'avais vu venir à des kilomètres, d'autres choses m'ont beaucoup surpris. Plusieurs fois, j'ai été obligé d'arrêter ma lecture afin de reprendre mon souffle.

La dernière partie est épique et très riche en révélations. Tout au long des 150 dernières pages, je me suis littéralement retrouvé sous tension avec l’incapacité de reposer le livre. Je n'avais qu'une envie : celle de connaître l'aboutissement de toute cette histoire.

Malgré tout, au fond de moi, j'avais peur de cette fin, peur de terminer cette saga sur une note de déception. J'avais tellement d'espoir, de souhait pour LA fin que je craignais de ne pas voir mes souhaits réalisés.

Même si l'auteure met une touche finale à sa mythologie, une petite porte reste malgré tout ouverte afin de donner la possibilité de reprendre avec une nouvelle saga. Même si toute les questions trouvent une réponse, il reste deux - trois points que j'aurais adoré voir résolu. Le dernier chapitre est juste magnifique mais on a l'impression qu'il se termine au moment ou une autre histoire pouvait commencer.

Cette trilogie des revenants restera pour moi LE gros coup de cœur littéraire. C'est simple, je n'ai qu'une envie : celle de relire les 3 tomes.
Si vous n'avez pas encore eu l'occasion de vous lancer dans cette saga, je ne peux que vous y encouragé. 
Si le livre est dans votre PAL, sortez-le immédiatement, ce n'est vraiment pas un livre, une saga qui mérite de rester des mois et des mois dans une pile à lire.

Je termine cette petite chronique (qui ne révèle quasiment rien de l'intrigue) en remerciant Amy Plum d'avoir réussi à me donner l'occasion de m'évader pendant des mois très difficile. Merci également aux éditions Milan d'avoir eu l'idée, l'envie de publier cette saga en France...

Ma note : 19/20


Roman : [*]

1 commentaire:

  1. Après ta chronique , j'ai hâte de commencer cette saga qui me tente depuis qu'elle est sortie . Maintenant que tous les tomes sont sortis et sont aussi bons les uns que les autres ; il faut que je me lance.

    RépondreSupprimer