Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

28 octobre 2013

V-Virus
de Scott Westerfiel


Relié : 352 pages
Editeur : Editions Milan 
Sortie : 23 octobre 2013
Collection : Macadam

Cal est un étudiant en biologie fraîchement débarqué à New York. Un soir, il couche avec Morgan, une inconnue rencontrée dans un bar.

À la suite de cette aventure, il développe d’étonnants symptômes qui rappellent le vampirisme. Ces nouveaux pouvoirs l’amènent à intégrer une organisation politique secrète, chargée de protéger la population de cette « infection »…




De Scott Westerfield, j'avais eu l'occasion de lire le tome 1 de sa saga Uglies il y a environ 2 ans. J'avais bien aimé dans l'ensemble mais certains points, certaines longueurs ne m'avais pas donné envie de poursuivre cette saga.

Quand j'ai commencé à entendre parler de V-Virus, j'avoue avoir de suite eu envie de découvrir cet univers mais j'avais cette petite crainte, cette petite peur de me lancer de nouveau dans une saga de l'auteur. Avec les choses que j'ai lu concernant ses sagas, c'est soit on aime, soit ce n'est pas la peine de poursuivre.

Bon, globalement, j'en ressors avec un bon avis. L'univers de l'auteur, sa mythologie, pour moi, ça a plutôt bien marché, pourtant, je dois être honnête, ne pas me voiler la face, certaines choses n'étaient pas à la hauteur de mes attentes. Je vais essayé au travers de cette chronique de vous présenter les choses le plus clairement possible.

Pour moi, le premier point qui m'a un peu "déçu", ce sont les petites longueurs que j'ai trouvé au début mais... car oui, il y a bien un mais, parfois j'avais cette sensation qu'au delà des longueurs, j'étais malgré tout noyé sous une tonne d'information.

Sa mythologie, Scott Westerfield nous la pose en moins de vingt pages, j'ai, en effet, eu cette sensation d'être noyé sous une tonne d'information, après, il faut prendre le temps de tout digérer et de tout remettre en ordre. Si nous sommes pas un minimum attentif pendant notre lecture, on peut très vite se retrouver perdu.

Mes deux précédents paragraphes pourraient vous faire peur, pourtant, j'avoue que malgré ces deux - trois fausses notes, j'ai véritablement adoré l'histoire, cette mythologie un peu particulière.

Scott Westerfield réinvente totalement le mythe vampire, pour lui, il s'agit en faite d'une maladie. Je ne préfère pas vous en dire plus pour le moment, je vous laisse découvrir cet univers par vous-même, c'est ce qui fait le charme de cette lecture.
Sachez juste qu'on surnomme les vampires différemment, dans ce monde, il s'agit de "peeps". Mais les particularités vampirique restent quasiment les mêmes que ce qu'on a l'habitude de rencontrer (à part qu'ils ne brillent pas au soleil).

Cal, le héros, est quelqu'un dont j'ai pris un peu de temps à apprivoiser. Parfois, il avait tendance à légèrement (mais très légèrement) m'énerver. Le soucis, c'est que je le trouvais un peu trop parfait, trop lisse. C'est au moment de sa rencontre avec Lacey qu'il commence à changer, à être attachant.

Le livre a également une autre particularité. Si vous ne désirez pas savoir de quoi il s'agit, je vous invite à sauter ce paragraphe. J'ai vu que pour certaines personnes, cela les a gêné, mais pour ma part, j'ai plutôt bien apprécier, si cela tombe un peu par hasard au début, on fini par comprendre pourquoi ces passages s'avèrent important. Je parle bien évidemment des sous-chapitres qui se trouvent entre les vrais chapitres de l'histoire. Dans ces sous-chapitres, l'auteur nous présente des parasites, les nomme, dit ce qu'ils font. Parfois, ces passages ne sont pas très... comment dire... digeste (je pense que c'est le bon mot, non ?) à lire, mais j'ai fini par trouvé que cela avait un vrai but, celui de comprendre vers quoi l'histoire se dirigeait.

Bon, au final, comme vous pouvez le constater, j'ai bien aimé ce roman et c'est avec grand plaisir que je lirais la suite. D'ailleurs, celle-ci s'annonce bien différente de ce premier tome. J'espère d'ailleurs trouver une écriture encore plus immersif que dans cet opus... J'ai vraiment de grandes attentes pour cette saga, j'espère que la suite sera à la hauteur, voir plus, que ce premier tome...

Ma note : 16/20

Roman : [*]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire