Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

19 mars 2014

Insaisissable, tome 3 : Ne m'échappe pas
de Tahereh Mafi


Broché : 398 pages
Editeur : Michel Lafon 
Sortie : 27 mars 2014


Le Point Oméga a été détruit. La rébellion est écrasée et Juliette ignore si ses amis, ou même Adam, l’homme qu’elle aime, ont survécu. Sa volonté de renverser la dictature du Rétablissement n’en est que renforcée. Elle est prête à tout pour y parvenir, jusqu’à faire appel à son ennemi de toujours : Warner, le séduisant commandant du secteur 45. Tout les oppose, mais ils ne peuvent agir l’un sans l’autre, la survie de leur monde agonisant en dépend. Lui seul peut enseigner à Juliette comment maîtriser ses immenses pouvoirs… mais il attend d’elle bien plus encore.




Ce qu'il y a de stressant quand vous aimez beaucoup une saga, c'est que vous n'avez pas envie qu'elle se termine. Pire, puisque vous avez également peur de la terminer sur une note de déception. Quand on se retrouve avec le dernier tome d'une saga qu'on affectionne beaucoup, vous avez cette envie de vous jeter dessus, mais également cette envie de le savourer afin que l'aventure ne se termine pas trop vite.

J'ai lu le premier tome de la saga "Insaisissable" de Taheref Mafi en novembre 2012. De suite, j'ai été touché par l'histoire, par le style d'écriture de l'auteure. C'est tellement bien écrit, limite poétique. C'est vrai qu'au départ, cela déstabilise, mais ensuite, quand on s'y fait, on prend énormément de plaisir à découvrir cette plume particulière.

Puis, en mai 2013, j'ai découvert le deuxième tome de cette trilogie. Après le confinement, Juliette se retrouve dans un groupe, au centre Oméga. Elle a beaucoup de mal à s'y faire, à s'intégrer et elle finit par m'irriter. C'est certainement pour ça que cette suite ne se termine pas en coup de cœur cette fois-ci. Même si Juliette m'agace, d'autres personnages me surprennent et en particulier Warner, ennemi dans le premier tome, je finis finalement par m'y attacher.

Et en parlant de Warner justement, en octobre 2013, j'ai eu la chance de lire une nouvelle le concernant et qui m'a permis enfin de rentrer dans sa tête, de mieux le cerner. Warner est sans nul doute le personnage le plus complexe de cette saga, le plus mystérieux, le plus attachant. Pour moi, Warner est LE personnage de cette saga.

Puis, me voici donc en mars 2014, soit 1 an et 4 mois après avoir commencé cette saga. Je m'apprête à la terminer, à tirer un trait définitif sur cet univers, ce monde dystopique. La pression est grande ! Peur de ne pas aimer la fin, d'être déçu... Pourtant, je me lance !

On retrouve donc Juliette, la peur qu'elle devienne de nouveau très vite énervante, mais elle a changé, elle a mûri. De suite, on se rend compte qu'elle a gagné en maturité. Pourtant, elle ne sait toujours pas faire SON choix. Elle est toujours aussi instable, mais beaucoup moins pleurnicharde.

La fin de deuxième tome fini de manière tragique (difficile d'écrire cette chronique sans vous spoiler). Par contre, elle peut compter sur le soutien de personnes sur qui elle n'aurait jamais cru pouvoir compter. L'impression que l'auteure décide de tout remettre à plat. C'est soudain, parfois incompréhensible (au début), mais logique. On comprend enfin beaucoup de choses, des vérités sont dites.

Au niveau des personnages, j'étais très content de voir que Kenji prend encore plus d'importance dans ce tome. Ce personnage a vraiment évolué par rapport au début. C'est vraiment quelqu'un d'attachant qui serait prêt à se sacrifier si cela pouvait aider. Il me fait beaucoup rire, j'aime sa façon de taquiner Juliette.

Bon, par contre, je me suis rendu compte que dans les 3 tomes, à chaque fois, il y a un personnage qu'on aimerait juste abattre. Dans le tome 1, il s'agit de Warner. Pour le deuxième opus, c'est Juliette qui devient hyper chiante. Et dans ce dernier tome, il s'agit d'Adam. Non mais franchement ! En deux chapitres, il devient juste détestable, exécrable. J'avais vraiment envie de l'étrangler de mes mains. Je l'avais tellement adorer dans le premier tome, jamais je n'aurais imaginé qu'il pourrait évoluer de cette manière.

Globalement, en ce qui concerne ce tome, j'avoue être un peu déçu. Les 7 premiers chapitres sont longs, on se retrouve avec Juliette et Warner, mais cela ne fait rien avancer de l'intrigue générale. Le gros souci pour moi, c'est que ce dernier tome mettait beaucoup trop en avant le fameux triangle (si vous voyez de quoi je parle), pendant même une fraction de seconde, j'ai même cru qu'il allait se transformer en triangle.

Ce que je regrette, c'est que l'auteure a développé un monde dystopique très intéressant, que ce roman devait être l'aboutissement de ce monde si particulier, mais au lieu de cela, sur 400 pages, je dirais que seulement 50 sont destinés à l'univers dystopique. Je trouve cela fort dommage, les histoires d'amour prennent toute la place alors que ça ne devait pas être le cas.

Pourtant, on va dire que les 50 dernières pages sont intenses. Enfin, Juliette prend conscience de sa force, enfin Juliette fait un choix concernant sa vie sentimentale. Enfin, Juliette devient une femme, une guerrière et rien que pour ça, j'ai envie de crier mon amour pour cette saga (même si la fin, j'ai trouvé le tout un peu trop "facile")

On peut dire que Taheref Mafi aura créé des personnages qui ont tous su évoluer. Pas un seul de ces personnages n'est resté sur le banc de touche. On les aura tous parfois aimés, parfois détestés, mais aucun n'a réussi à nous laisser indifférents et ça, ça prouve que dès le début l'auteure savait où elle voulait nous emmener.

Il aura été pour moi très difficile de me dire qu'il s'agissait du dernier tome. On a vraiment l'impression que l'histoire s'arrête où elle aurait dû commencer. Je me dis que dans quelques années, je ne serais pas contre retrouvé Juliette et ses amis et découvrir ce qu'ils sont devenus.

Rassurez-vous, cette fin en est vraiment une, mais on va dire qu'il y a des éléments qui restent ouverts. A l'issus, cela se termine sur un renouveau, sur une évolution que j'aurais adoré voir évoluer, se poursuivre...

Insaisissable restera pour moi une saga qui aura réussi à me marquer, me bouleverser. Lui dire adieu n'aura pas été une chose évidente en ce qui me concerne, mais je respecte l'auteure d'avoir pris la bonne décision. Il vaut mieux 3 bons tomes que 10 très moyens...

Sur ceux les amis, si vous n'avez pas encore commencé cette dystopie, si elle se trouve dans votre PAL, votre wish-list, vous savez dorénavant ce qu'il vous reste à faire...

Ma note : 16/20

Roman : [*]

3 commentaires:

  1. Ton avis donne super envie Benji !
    De toute façon il rejoindra ma PAL bientôt celui-là :D

    RépondreSupprimer
  2. "je me suis rendu compte que dans les 3 tomes, à chaque fois, il y a un personnage qu'on aimerait juste abattre." Tu n'as pas tort ^^ En plus, perso, Adam me saoulé déjà pas mal dans les deux premiers tomes, alors là... je n'en pouvais vraiment plus de lui !
    Malgré la fin un peu rapide (à mon gout), j'ai eu un coup de cœur pour ce troisième, et pour toute la saga d'ailleurs ♥

    RépondreSupprimer
  3. J'entends que du bien de ce livre, je pense vraiment à le lire!
    http://dustofpastel.blogspot.fr/

    RépondreSupprimer