Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

20 septembre 2014

La liste de mes envies
de Grégoire Delacourt


Poche : 192 pages
Éditeur : Le Livre de Poche 
Sortie : 29 mai 2013

Jocelyne, dite Jo, rêvait d’être styliste à Paris. Elle est mercière à Arras. Elle aime les jolies silhouettes mais n’a pas tout à fait la taille mannequin. Elle aime les livres et écrit un blog de dentellières. Sa mère lui manque et toutes les six minutes son père, malade, oublie sa vie. Elle attendait le prince charmant et c’est Jocelyn, dit Jo, qui s’est présenté. Ils ont eu deux enfants, perdu un ange, et ce deuil a déréglé les choses entre eux. Jo (le mari) est devenu cruel et Jo (l’épouse) a courbé l’échine. Elle est restée. Son amour et sa patience ont eu raison de la méchanceté. Jusqu’au jour où, grâce aux voisines, les jolies jumelles de Coiff’Esthétique, 18.547.301€ lui tombent dessus. Ce jour-là, elle gagne beaucoup. Peut-être...


La liste de mes envies est un roman sorti en 2012 écrits par Grégoire Delacourt. C'est un livre qui m'a de suite fait envie de par son thème principal.

Et si du jour au lendemain, vous vous retrouviez riche à tel point que vous ne sachiez plus quoi faire de cet argent ? Quelles seraient les conséquences que cette fortune pourrait avoir sur vous ?

C'est ce qui arrive à Jocelyne, femme ronde, la quarantaine avec une vie simple. Propriétaire d'une petite mercerie, elle mène une vie tranquille. Même si elle ne se qualifie pas comme une femme heureuse, elle se contente de ce qu'elle a et décide de vivre sa vie de manière routinière. Jusqu'au jour, ou jouant à l'Euro Million, elle se retrouve à la tête d'une fortune de 18 547 301€.

Mais l'argent, fait-il réellement le bonheur ?

J'ai lu ce roman en moins de 24h tellement celui-ci a réussi à me toucher. Partant d'un postulat simple, l'auteur arrive à nous faire poser les bonnes questions. J'ai été subjugué par son style d'écrire, par ses interrogations, par sa manière de traiter son histoire.

Par plusieurs aspects, j'avais parfois l'impression de lire un roman philosophique. L'auteur prend en effet le parti de nous exposer les bons et les mauvais côtés de cette richesse soudaine, faisant prendre conscience que gagner une telle somme ne serait peut-être pas la meilleure des choses qui pourrait nous arriver.

La vie de Jocelyne va radicalement changer à cause de cette argent, passant du refus à l'acceptation, mais d'autres (mauvaises) surprises l'attendent tout au long de ce (trop) court roman.

Finalement, même si Jocelyne n'avait pas une vie rocambolesque, elle l'aimait malgré tout. L'argent change tout, détruit tout. Comment ne pas devenir paranoïaque en devenant riche en une fraction de seconde ?

Le passage qui m'aura le plus marqué, c'est sans contexte le rendez-vous avec la psychologue. Quand vous gagner une telle somme d'argent, en passant à la Française des jeux, c'est un rendez-vous obligatoire. Je ne sais pas comment j'aurais réagi à la place de Jocelyne, mais les propos de cette psychologue m'auraient donné des suées froides.

Jocelyne étant marié avec Jocelyn (ce petit passage m'a fait sourire), il n'y a pas que la vie extérieure qui se retrouve affectée. Elle a toujours eu une vie simple avec son époux. Ce n'est pas l'amour passionnel, fusionnel, mais elle se contenter de ce qu'elle avait, mais une fois de plus, l'argent ne risque-t-il pas de tout changer ?

Ce petit roman ne fait certes que 192 pages, mais il délivre un vrai message qui a pour but de nous faire réfléchir. Dans ma famille, nous disons souvent que l'argent ne fait pas le bonheur. En lisant ce livre, on se rend finalement compte que cela pourrait finalement être vrai...

3 commentaires:

  1. J'ai détesté ce livre ! L'argent n'est pas du tout le sujet du livre (ce n'est qu'un prétexte à peine abordé). Non c'est juste l'histoire d'une femme malheureuse dans sa vie et son couple sauf qu'elle ne fait rien pour changer de vie, trouver le bonheur. Elle se ment à elle-même.
    Elle n'ose pas dire à son mari qu'elle a gagné au loto, et il se barre avec le fric. C'est ça l'amour ? Ne pas avoir confiance en l'autre, ne pas oser lui parler, se cacher des choses aussi importantes ? Ca me dégoute, oui.
    Il a bien fait de partir finalement. Le pire c'est qu'elle retrouve l'amour. Elle m'a soulé tout le long du roman, sans parler des soeurs jumelles sorties d'un autre temps.
    Grégoire Delacourt c'est fini !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai bien aimé mais sans plus! Beaucoup ont adoré mais moi non. J'ai trouvé Jocelyne passive, je n'ai pas compris certaines de ses réactions. Oui, gagner une telle somme peut faire peur et susciter des convoitises. Mais de là à se renfermer sur soi-même, non! J'ai trouvé la vie de Jocelyne triste.
    Quant à ses amies, j'ai trouvé qu'elles étaient sorties tout droit d'un recueil de clichés!

    RépondreSupprimer
  3. Je l'avais adoré et c'est un livre que j'aime offrir en cadeau, il rappelle les vraies valeurs de la vie!
    Laeti
    http://nuages-de-mots.blogspot.com

    RépondreSupprimer