Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

13 novembre 2014

Nous succomber
de Jasinda Wilder


Broché: 432 pages
Éditeur : Michel Lafon 
Sortie : 23 octobre 2014


« Jason Dorsey était la dernière personne sur terre que je m’attendais à avoir au téléphone… »

Rejeté par Nell, Jason, la star de l’équipe de football du lycée, se rabat sur la timide et bégayante Becca. Celle-ci a du mal à croire qu’elle va passer la soirée avec le garçon qui obsède ses pensées depuis toujours. Il est si populaire, et elle, si transparente…
Aucun d’eux ne se doute encore qu’ils s’apprêtent à vivre une romance des plus torrides. Mais les années d’insouciance sont bientôt rattrapées par l’alcoolisme du père de Jason et la schizophrénie du frère de Becca.
Entre la fièvre des premiers émois charnels et les épreuves de la vie, leur passion résistera-t-elle ?


Même si le tome 1 se suffisait à lui-même, j'ai été très ravi (et très surpris) d'apprendre qu'il y avait un deuxième tome ! Par contre, je vous arrête immédiatement, il ne s'agit pas d'une suite à proprement parler. En effet, il s'agit plus d'un livre compagnon mettant sur le devant de la scène, deux personnages secondaires du premier tome. Dans cette "suite", nous rencontrons donc Jason, le meilleur ami de Kyle et Becca, la meilleure amie de Nell.

J'attendais beaucoup de ce deuxième opus. J'avais tellement aimé «Te succomber», que j'appréhendais un peu de retourner dans cet univers qui m'avait tellement chamboulé en début d'année. Peur d'être déçu, de ne pas retrouver ce que j'avais aimé, ce qui m'avait touché...


Alors... Qu'ai-je pensé de cette suite ?


Je dois bien vous avouer qu'au début, j'ai eu un peu de mal à apprivoiser de nouveau cet univers. Principalement à cause de Jason. Je n'ai, en effet, pas réussi à le comprendre, ce qui a rendu mon début de lecture un peu difficile. Le principal souci est certainement le fait que je n'ai pas réussi à éprouver de l'empathie envers lui. Pourtant, son histoire était touchante, mais le fait qu'il se serve de Becca comme d'un bouche-trou m'a gêné. Au début, l'auteure nous fait comprendre qu'il est amoureux de Nell depuis de nombreuses années et en cinq minutes, non seulement, il l'oublie, mais en plus, il tombe immédiatement amoureux de Becca. Je n'ai pas trouvé cette situation probable.

Quand la fameuse relation finit par s'instaurer entre Jason et Becca, j'ai très rapidement oublié les petits défauts du début et j'ai très rapidement commencé à m'attacher à ces deux personnages, à leur histoire. J'ai fini par retrouver pour mon plus grand plaisir, la magie du premier tome.

Une fois de plus, Jasinda Wilder aura réussi à me toucher, me bouleverser, m'émouvoir. J'ai adoré ces deux "nouveaux" personnages. Parfois, je lui en voulais de les faire autant souffrir tout au long du roman. L'auteure a vraiment gardé son esprit sadique comme dans le premier tome. Parfois, je l'ai adoré, et parfois détesté. Peu d'auteures arrivent à me toucher comme elle le fait avec ses romans.

Le fait qu'elle mette cette deuxième histoire en parallèle de la première apporte un véritable plus. J'ai adoré voir ces deux romans liés, nous apportant notre lot de surprise et de scènes inédites. Pour moi, ce croisement reste inlassablement l'un des points forts de cette suite. Non seulement, elle fait évoluer Becca et Jason, mais elle continue d'approfondir la personnalité de Nell, Kyle, et même celle de Colton.

Le fait qu'elle prenne le risque justement de revenir sur l'élément tragique du premier tome s'est finalement révélé payant. La fin de la première partie de «Te succomber» m'avait détruit psychologiquement, le retrouver ici m'a fait rouvrir d'anciennes blessures. Pourtant, cela apporte une fois de plus quelque chose de positif au roman puisqu'il nous permet de découvrir l'effet qu'a cette tragédie en coulisse. Cela impacte beaucoup Jason et ça lui permet de s'ouvrir et d'évoluer. À croire que Jasinda Wilder à un diplôme en psychologie !

Nous suivons l'histoire de Becca et de Jason sur plusieurs années. Nous les voyons grandir, évoluer, murir au fil des pages. Cela est très bien amené, logique et je n'ai pas eu une seule fois cette sensation de manquer quelque chose, même s'il y a de nombreuses ellipses tout au long de ma lecture.

Tout comme le tome 1, la musique a une place très importante dans le roman. Ici, c'est la musique Country qui est mise à l'honneur. Comme j'adore ce style de musique, l'auteure a une fois de plus tapé dans le mille.

En ce qui me concerne, le point fort de cette saga, c'est que même si ces deux romans nous présentent des histoires indépendantes, une fois assemblés, ils forment un tout, une histoire complète.

Bon, je dois avouer malgré tout qu'il y a une petite chose qui m'a dérangé pendant ma lecture. Ce sont les très/trop nombreuses scènes chaudes ! L'auteure a apparemment décidé de se faire plaisir. Cela n'est guère gênant en soit, vu que cela est plutôt bien amené dans le récit. Le principal problème pour moi, c'est qu'elle utilisait quasiment toujours le même vocabulaire, donc cela à finit par donner une impression de redondance.

Au final, je garderais un excellent souvenir de ce second tome et de cette saga en générale. Elle aura réussi à me toucher, me faire rêver, me faire pleurer. Coup de cœur monumental en ce qui me concerne. Il ne fait aucun doute que je lirais d'autres romans de Jasinda Wilder prochainement.

Ma note : 18/20
(Un immense merci à Camille
pour cette lecture)


2 commentaires:

  1. Un roman que tu me donnes bien envie de découvrir :)

    RépondreSupprimer
  2. Si je te disais que j'ai tout juste acheté le premier tome, tu me taperais pas hein ? J'en ai eu un tas à lire avant c'est pour ça (et j'en ai même encore). Mais je le note sur ma liste car si tu as aimé alors je vais aimer.

    RépondreSupprimer