Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

26 mars 2015

Kara Gillian, tome 2 : Le sang du démon
de Diana Rowland


Poche : 477 pages
Éditeur : Milady 
Sortie : 19 avril 2012
Collection : Bit-Lit


La quatrième de couverture : 

Kara Gillian, flic et invocatrice de démons, essaie de remettre sa vie sur les rails de la normalité. Mais, découvrir que son collègue du FBI Ryan est connu parmi les démons et devoir enquêter sur l’assassinat de plusieurs personnes dont l’âme a été dévorée, n’est pas le meilleur moyen d’y parvenir. D’autant que Kara ne pense pas pouvoir résoudre ces meurtres sans l’aide du séduisant et insatiable seigneur Rhyzkahl. Entre paradis et enfer, homme et démon, elle est sur le point de faire face à la seule chose à laquelle elle ne pourra peut-être pas survivre.


En mars 2015, j'ai décidé de sortir de ma PAL les suites de sagas qui prenaient la poussière depuis trop longtemps. L'un de mes choix s'est très rapidement porté sur le deuxième tome de la saga de Kara Gillian de Diana Rowland.

J'ai lu le premier opus en novembre 2012 grâce à une lecture commune organisée par Galleane. Globalement, j'avais plutôt bien aimé puisque je m'étais même acheté le deuxième tome dans la foulée en espérant le lire très rapidement.

Pourtant, un peu plus de 2 ans plus tard, ce deuxième tome se trouve encore dans ma PAL. Pourquoi ? Je n'en sais fichtrement rien...

En ressortant cette jeune relique de ma bibliothèque, j'avais peur de ne plus réellement me rappeler des événements du précédent tome. Crainte très vite balayée puisque l'auteure arrive avec une facilité déconcertante à te faire souvenir des axes principaux.

Quand j'ai commencé ma lecture, j'ai eu cette étrange sensation de n'avoir jamais quitté Kara. L'affection que j'avais ressentie pour elle dans le passé est très rapidement revenue en mémoire. Je me suis très vite rappelé de ce qui s'était passé dans le précédent tome, je me suis très vite souvenu de qui était qui, et en moins d'un chapitre, j'ai réussi à reprendre pied dans cet univers.

Mazette... je dois avouer que dans ce nouveau tome, il se passe énormément de chose. Comme on ne change pas une formule qui marche, on se retrouve une fois de plus entre un subtil mélange de policier avec de la bit-lit. Les sarcasmes de Kara sont également de retour pour mon plus grand plaisir.

J'ai trouvé Kara beaucoup plus ouverte aux autres que par le passé. Avant, je la trouvais très solitaire, renfermée. Maintenant, elle s'ouvre un peu plus. J'ai beaucoup aimé ses scènes avec Jill. Enfin, elle a trouvé une amie de confiance et cela permet de la faire évoluer.

Moi qui avais tant aimé Ryan dans le premier tome, je dois avouer qu'ici, il m'a prodigieusement énervé. Monsieur joue encore avec les sentiments de Kara passant du chaud au froid en un instant. Cela devrait très vite devenir frustrant pour les lecteurs, mais en parallèle, nous avons Rhyzkahl, le charismatique, qui revient très vite sur le devant de la scène, nous faisant oublier très vite Ryan.

Du côté de l'enquête policière, je dois dire que j'ai eu un peu de mal à la suivre. J'ai trouvé qu'il y avait beaucoup trop de personnages, de morts gravitant autour de Kara. Heureusement, lors de la révélation finale, l'auteure trouve les bons mots pour nous faire comprendre qui se cache derrière toute cette machination.

Le seul reproche que je pourrais faire à ce deuxième tome, c'est par rapport aux invocations. Je ne vais pas trop rentrer dans les détails, mais le subterfuge que trouve l'auteur concernant Rhyzkahl me laisse un peu perplexe (je pense que ceux qui auront lu le roman sauront de quoi je parle). À tel point, que vers la fin, je n'arrivais plus à discerner qui était qui. Après tout, Kara n'est pas la meilleure invocatrice qui existe. Si elle trouve ce subterfuge, d'autres auraient dû le trouver avant elle, non ?
Enfin bref, ceci n'est qu'un petit détail pas très important au final, mais qui m'a tout de même titillé et que j'ai pris comme une petite incohérence. Dommage...

Dans le premier tome de cette saga, je me suis posé énormément de questions. Certaines ont trouvé leurs réponses, d'autres non. Ici, on ne déroge pas à la règle, et je me suis très vite rendu compte que Diana Rowland adoré jouer avec nous. Un semblant de réponse nous fait poser 10 autres nouvelles questions.

La fin ne se termine pas par un cliffhanger de la mort qui tue, mais cela promet un petit revirement de situation. La dernière phrase de ce livre aura eu le mérite de me faire rire. Je ne m'y attendais vraiment pas, je m'attendais à quelque chose de grave et quand la fameuse réplique tombe, non seulement, j'ai rigolé, mais je me suis dit que le troisième tome risqué de dépoter sévère.

Comme vous pouvez vous en douter, je me suis, de suite, commandé le troisième tome. J'espère juste que cette fois-ci, je n'attendrais pas deux ans avant de l'ouvrir...

Ma note : 18/20

1 commentaire:

  1. Coucou

    Je suis d'accord avec toi et moi c'est le tome 5 qui traine dans ma pal parce que j'ai trop de lecture prioritaire lol avant. Et pourtant vu la fin du 4 lol je devrais me jeter dessus pour savoir :)

    RépondreSupprimer