Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

28 mars 2015

L'Histoire sans fin
de Michael Ende

Hardback : 520 pages
Éditeur : Hachette 
Sortie : 29 octobre 2014
Collection : Aventure

La quatrième de couverture : 

Bastian, un garçon de dix ans, déroba un jour un livre ancien qui le fascinait et se réfugia au grenier pour le lire. Un livre pas comme les autres...Il y était question d'un pays fantastique où vivaient une toute petite impératrice, des elfes, des monstres, un garçon à la peau verte...Un pays menacé de mort et rongé par un mal étrange. Et voilà que Bastian, irrésistiblement entrait dans l'histoire, une histoire fantastique qui recommençait avec lui, L'Histoire sans fin... Le roman de Michael Ende est un plaidoyer passionné pour le droit de fantaisie, à l'imagination, un rêve, dans un monde où ils n'existent presque plus.


Je me souvenais que très partiellement du film « L’histoire sans fin », pourtant celui-ci a bercé mon enfance. Je sais depuis de très nombreuses années que ce film est une adaptation d’un roman de fantasy publié en 1979 par Michael Ende.

Quand j’ai eu l’opportunité de le lire, je n’ai pas hésité un seul instant. De plus, il faut avouer qu’Hachette a fait un travail de malade pour la réédition de ce livre. L’édition est magnifique, en Harback avec de jolies illustrations. 

N'étant pas familier avec la fantasy, j'avoue avoir eu un peu d'appréhension en commençant ma lecture. Appréhension très vite balayée...

Nous commençons par suivre Bastien, un jeune adolescent poursuivit par une bande de brutes. Celui-ci trouve refuge dans une librairie très étrange. Après une très courte conversation avec le propriétaire des lieux, Bastien s'enfuit en volant un livre intitulé « L'histoire sans fin ».

Comme vous devez vous en douter, ce livre est tout sauf un livre ordinaire. Bastien va très vite le comprendre. Si nous, dans notre livre, nous commençons par suivre Bastien, lui, il rencontre Atreyu, un jeune guerrier à la peau verte.

Très vite, les deux univers vont se télescoper et nous offrir une aventure extraordinaire. Quand Bastien comprend qu'il a un pouvoir sur ce qui est en train de se passer dans son livre, il pense qu'il devient fou. Pourtant...

Pour moi, l'histoire se divise en deux parties bien distinctes. La quête d'Atreyu pour l'impératrice et l'arrivée de Bastien dans ce monde extraordinaire. Si la première partie est passionnante, on ne peut malheureusement pas en dire autant de la seconde.

La première partie mettant en avant la quête d'Atreyu m'a véritablement passionné du début à la fin. J'ai trouvé qu'il était un personnage attachant, courageux. Sa rencontre avec Fuchur, le dragon porte-bonheur m'a véritablement captivé.

Tout au long de cette première partie, j'attendais beaucoup l'arrivé de Bastien dans cet univers. J'avais hâte de voir comment il allait se comporter, réagir. Malheureusement, dès qu'arrive ce moment, au début de la deuxième partie, j'ai été fortement déçu.

Bastien nous apparaît au premier abord comme un enfant malheureux. Ayant perdu sa mère et vivant avec son père qui s'occupe très peu de lui, il n'arrive pas à s'ouvrir aux autres. Une fois qu'il arrive au pays fantastique, je m'attendais à autre-chose. Plus on avance dans l'histoire, plus il ne cessait de me décevoir. Moi qui l'avais tant aimé dans la première partie, je l'ai presque détesté dans la seconde. De plus, j'ai trouvé l'histoire beaucoup moins captivante, percutante. L'impression même que ça tourné malheureusement trop souvent en rond.

Heureusement, je dois dire que la fin sauve le tout, mais il est vrai que j'ai refermé ce livre avec une petite, très petite pointe de déception. Cette deuxième partie aura été tellement laborieuse au final que ça a rompu le charme que j'ai ressenti au début de ma lecture.

Pourtant, j'ai tout de même globalement aimé cette histoire, mais je m'attendais à tellement mieux... J'ai beaucoup aimé le style de l'auteur et surtout la mise en page du livre (le début est même écrit de deux points de vus différents et différencier par deux couleurs distingues pour ne pas que les lecteurs se retrouvent perdus). Si vous avez réussi à garder votre âme d'enfant (pour les plus vieux qui me lisent), je ne peux que vous encourager à vous plonger dans « L'histoire sans fin »...

Ma note : 14/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire