Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

2 juin 2015

Instinct, tome 3
de Vincent Villeminot



Broché : 347 pages
Éditeur : Nathan 
Collection : Blast
Sortie : 8 mars 2012

La quatrième de couverture :


Recherchés par la police, Tim, Shariff et Flora ont rejoint les Etats-Unis. Ils tentent de retrouver la paix dans la clandestinité. Pourtant, il va leur falloir revenir en Europe. Des morts étranges frappent les Alpes. Là-bas une meute d'animaux sauvages chasse des humains. Paul Hugo et ses fidèles auraient-ils mis leur philosophie en actes? Iraient-ils jusqu'à laisser libre cours à leur instinct animal... pour tuer?


Comme vous devez le savoir depuis le temps (et vous risquez de vous sentir concerné par ce que je vais dire), j’ai pour habitude de commencer énormément de sagas, mais j’ai très rarement l’occasion d’en terminer. Je ne sais pas pourquoi, mais quand je vais choisir une nouvelle lecture, mon choix se tourne quasiment systématiquement vers un tome 1.

J’ai lu le deuxième tome de la saga « Instinct » il y a plus de 2 ans. À l’époque, j’avais tellement aimé que je m’étais fait la promesse de lire le dernier très rapidement. Rapidement pour moi, ça veut donc dire 2 ans les amis !

Ayant marre de voir traîner ce troisième opus dans ma PAL, j’ai quasiment décidé de le sortir sur un coup de tête. Je venais de terminer une session du week-end à 1000 et j’avais encore ce rythme effréné de lecture dans la peau. Je me souviens avoir sorti ce roman en début d’après-midi et d’avoir dévoré plus de la moitié le même jour.

J’ai un lien un peu particulier avec cette saga puisque ça aura été mon premier partenariat. Je me souviens parfaitement que j’étais très content d’avoir reçu cette trilogie, car elle me donnait très envie. J’avais vu des avis dithyrambiques sur la blogosphère et ce sujet de lycanthropie me mettait l’eau à la bouche.

À l’époque, c’est quasiment sur un avis mitigé que j’avais refermé le premier opus. Je trouvais que l’auteur tournait trop en rond dans la première partie. Puis quelques mois plus tard, j’avais décidé de lire la suite, suite qui avait frôlé le coup de cœur. J’avais en effet remarqué que tous les défauts du précédent tome avaient été gommés pour mon plus grand plaisir.

En commençant ce dernier opus, je me souvenais des grandes lignes et surtout de la fin tragique du tome précédent. De ce fait, je m’attendais à une chose qui est venue bien trop tardivement…

Qui dit dernier tome d’une saga, dit actions et révélations. Je voulais vraiment retrouver Tim, Flora et Shariff en mode combattant. Malheureusement, ce ne fut pas le cas, c’est même tout le contraire qui s’est produit…

La première partie est longue, mollassonne, il ne se passe quasiment rien. J’avais l’impression de relire le tome 1. On revient sur l’élément dramatique qui a bouleversé la vie de Tim. On s’attend donc tout naturellement à des réponses, mais celles-ci une fois donné nous laisse encore plus dans le flou.

La chose qui m’a énormément déstabilisé également, c’est Shariff. Au tout début de l’aventure, c’est quelqu’un de souriant, de joyeux, de marrant. Ici, c’est un revirement total. Bon, d’accord, la fin du deuxième tome le touche personnellement encore plus que Tim et Flora. Je ne m’attendais donc pas à le retrouver tout souriant, mais le voir jouer le kamikaze m’a beaucoup surpris. De mon point de vu, Vincent Villeminot (l’auteur de cette trilogie) a complètement massacré ce personnage à fort potentielle.

Puis arrive LE moment qui m’a donné envie de brûler mon livre. Je ne vous dirais pas de quoi il s’agit, mais j’ai tellement été dégoûté de ce passage que j’ai reposé mon roman pendant une petite semaine tellement j’étais en colère, attristé... Je m’attendais à quelque chose de ce genre, mais je ne m’attendais pas à ce que cela arrive aussi bêtement.

La dernière partie est pour moi un gros bordel. De par la réaction des personnages, il n’y a plus aucune logique dans leurs actes. Cela m’a profondément déçu. En commençant ce troisième et dernier tome, je m’attendais à ce qu’il surpasse le précédent. Malheureusement, cela n’est jamais arrivé puisque j’irais même jusqu’à dire qu’il est inférieur au premier.

Bon, je pense que je vais m’arrêter la car je me rends compte que je suis encore en train de m’énerver rien qu’en écrivant cette chronique. Foutre en l’air le dernier tome d’une trilogie est inacceptable pour moi. Je m’attendais vraiment à autre-chose et cela n’a pas été le cas ce qui est fort dommage, vous en conviendrez…

Ma note : 10/20

1 commentaire:

  1. C'est effectivement dommage et je comprends ta déception, surtout si le deuxième avait frôlé le coup de cœur ! Je suis comme toi, j'ai tendance à entamer trop de nouvelles sagas, et quand j'en termine une, c'est que les précédents tomes m'ont suffisamment convaincu pour avoir envie de connaître la fin et j'en attends donc forcément beaucoup ^^ Du coup, je ne sais pas si je lirai cette trilogie qui est pourtant dans ma PAL, à voir… Merci pour ce billet éclairant :)

    RépondreSupprimer