Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

18 février 2016

Visions de feu, tome 1 : Earthend
de Gillian Anderson et Jeff Rovin

Broché : 288 pages
Éditeur : Bragelonne 
Sortie : 3 février 2016

Partout sur la planète, des adolescents sans aucun lien commencent à présenter des symptômes inexplicables. La fille du représentant indien à l’ONU se met à parler une langue qui n’existe pas et souffre de violentes visions. Une jeune Haïtienne manque de se noyer sur la terre ferme. Un étudiant iranien s’immole par le feu…

À New York, la célèbre psychologue pour adolescents Caitlin O’Hara est chargée de traiter la fille de l’ambassadeur indien, qu’elle pense être sous le choc des tensions qui menacent son pays et pourraient bien mener à une guerre nucléaire. Mais très vite, Caitlin est obligée de reconnaître qu’elle a affaire à un phénomène plus sinistre encore, lié à des forces issues d’une civilisation disparue.



J’aime beaucoup Gillian Anderson depuis mon adolescence. Comme beaucoup d’entre vous, je l’avais découverte sur M6 grâce à la série "X-Files". Pendant une virée au Furet du Nord, je suis tombé sur son livre. J’ai été stupéfié d’apprendre qu’elle écrivait également ! Je n’avais jamais entendu parler de son livre (normal, il venait juste de sortir). Je n’ai pas hésité un seul instant et je l’ai de suite mis dans mon panier.

Ce jour-là, j’ai pris la décision de ne rien savoir au sujet de ce livre avant de commencer ma lecture. Je n’ai lu que les deux premières phrases de la quatrième de couverture et j’ai également décidé de ne pas aller consulter des chroniques afin de garder un maximum de surprise.

Dès le premier chapitre, j’ai été embarqué dans cette histoire. On y rencontre Ganak Pawar, le représentant indien à l’ONU et sa fille Maanik. Ce passage est tout ce qui a de plus normal puisqu’il conduit tout simplement sa fille à l’école. Seulement, cela prend une tournure inattendue quand Ganak est victime d’une tentative d’homicide.

On apprend un peu plus tard que l’Inde est en conflit avec le Pakistan et que seul Ganak pourrait ramener la paix entre ces deux pays. On comprend très rapidement que celui-ci n’est pas dans une situation favorable. Malheureusement, le pire reste à venir…

Très rapidement, Maanik se met à avoir un comportement très étrange et Ganak, par le biais de Ben, son traducteur et homme de confiance fait appel à Caitlin, psychologue et ami de celui-ci afin de venir en aide à Maanik. Ils sont très loin de se douter que cette affaire risque de les mener au-delà de leur vision de monde.

En commençant ma lecture, je pensais me retrouver face à un thriller. Je n’avais pas tout à fait tort, même si je pourrais plus classer ce roman dans le genre thriller ésotérique. J’ai beaucoup aimé la tournure de l’histoire. Jusqu’au trois quart du roman, je me posais énormément de question sur la cause de cette folie soudaine.

Plus j’avançais dans ma lecture et plus, j’étais frustré de ne pas avoir un semblant de réponse. Les auteurs (car oui, Gillian a écrit ce livre avec Jeff Rovin) s’amusent avec nos nerfs et on se demande si l’explication finale partira dans le rationnel ou pas.

Quand la fameuse révélation éclate enfin, j’ai été un peu perdu. Je ne sais pas si c’est mon cerveau qui n'a pas su cerner l’explication au moment venu, mais j’ai trouvé ça un peu mal amené et j’ai dû avancer de deux, trois chapitres pour tout comprendre. Je n’irais pas jusqu’à dire que l’explication m’a déçu, mais je m’attendais à autre-chose ! Pourtant, les auteurs arrivent à rebondir sur quelque chose qui me met l’eau à la bouche dans l’épilogue me donnant envie de me jeter sur le deuxième tome.

Je vais être honnête, quand on y regarde bien, il ne se passe pas grand-chose de ce premier tome. Pourtant, cela ne m’a pas empêché d’aimer ce que je lisais. Je pense que ce tome est, ce qu’on appeler un tome d’introduction et vu comment se termine celui-ci, cela ne nous laisse présager que du bon concernant la suite des aventures de Caitlin.

Car oui, même si le personnage de Caitlin est introduit sur le tard, on comprend très rapidement que ça sera le personnage principal de cette histoire. J’ai beaucoup aimé la manière dont elle est intégré dans le récit. Généralement, on suit notre personnage principal dès le début, mais ici Gillian et Jeff ont décidé de faire autrement. Cela surprend au départ, mais ça amène une petite touche de renouveau dans ce genre de littérature.

D’ailleurs, je dois dire que j’ai beaucoup aimé Caitlin. C’est une femme forte, mère célibataire, mais avec ses faiblesses. Ce n’est pas le genre d’héroïne parfaite qu’on a l’habitude de voir. Tout au long du récit, on la voit évoluer, prendre conscience de certaines choses. Une autre chose la concernant et que vous devez savoir, jamais elle nous est décrite physiquement. J’ai donc décidé de me l’imaginer sous les traits de Gillian !

En ce qui concerne le style des auteurs, c’est fluide, ça se lit hyper vite, mais j’avais envie de revenir sur un point qui pourrait en freiner certain. À aucun moment, ils ne prennent le temps de nous décrire physiquement les personnages présents dans ce premier tome. Vu que celui-ci est écrit en parti par Gillian Anderson et que je suis en plein visionnage de X-Files en ce moment, le cerveau a vite fait un rapprochement automatique, mais je pense que certains lecteurs pourraient être gênés par cette absence de descriptions.

Bon, au final, j’ai bien envie de vous dire que ce n’était certes pas parfait, mais que j’ai globalement aimé cette lecture. J’avoue tout de même avoir perdu un peu d’enthousiasme au fil de ma lecture, mais l’épilogue aura eu le mérite de me laisser percevoir un deuxième tome qui risquera de faire un peu plus bougé les choses. Il ne me reste plus qu’à attendre à ce qu’il sorte en France…

Ma note : 15/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire