Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

15 février 2016

Wanted Doudou
de Rose Darcy

Broché : 264 pages
Éditeur : Rose Darcy 
Sortie : 11 février 2016

À 24 ans, Sydney est un graphiste renommé qui vit comme un ermite, reclus dans son appartement de Poughkeepsie avec son doudou, Burton. Sa phobie du monde extérieur et de ceux qui le peuplent l’a poussé à se retrancher à l’intérieur de lui-même, loin des autres.
Jusqu’à ce que son métier l'oblige à faire appel aux services de l’imprimeur du coin, Thayne Adams. Ce dernier est quant à lui déterminé à faire sortir Sydney de sa coquille, à lui montrer tout ce qu’il a à gagner en cessant de s’enfermer.
Un événement inattendu va les amener à se rapprocher tous les deux, à ouvrir les yeux, et à faire chacun quelques pas l’un vers l’autre, pour finir par se rencontrer à mi-chemin. Ensemble, ils vont redéfinir les contours de la relation qui les unit depuis le début sans qu’ils le sachent vraiment…


Sur Facebook, je tombe très souvent sur la page de l’auteure Rose Darcy. Je me suis toujours dit que je tenterais l’un de ses romans un jour. Quand j’ai ouvert un nouveau compte Facebook rattaché au blog, je suis tombé sur la couverture de son nouveau bébé « Wanted Doudou ». J’ai eu un vrai coup de cœur pour celle-ci…

Je n’ai pas réfléchi un seul instant. Sans même lire le résumé, je me suis rendu sur la boutique de l’auteure et je me suis fait plaisir. J’ai bien évidemment commandé ce nouveau roman et j’ai également craqué pour le marque-page à l’effigie de la couverture. Deux jours plus tard, je recevais mon enveloppe et SURPRISE, le livre était dédicacé et Rose m’avait même rajouté quelques goodies ♥

Quand j'ai ouvert l'enveloppe et que j'ai eu le livre entre les mains, je me suis rendu compte qu'il était encore plus beau en vrai et je n’avais qu’une envie : LE LIRE. J’ai donc terminé ma lecture en cours, puis samedi soir, je me suis lancé.

Il était tard, je me suis dit que j’allais lire un, deux chapitres pour voir de quoi ça allait parler, voir également le style de l’auteure… Quand j’ai reposé le livre, il était plus d’une heure du matin et j’avais englouti plus de la moitié de celui-ci.

En commandant ce roman, je savais qu’il s’agissait de romance, mais ce que je ne savais pas, c’est qu’il s’agissait d'une romance M/M. Pour ceux qui ne le savent pas, il s’agit en gros, d’une histoire d’amour entre deux hommes. L’homosexualité ne m’a jamais gêné. Pourtant, j’avais un peu peur de ne pas réussir à entrer dans l’histoire. Sachez que cette appréhension n’était pas fondé.

Ici, notre narrateur se prénomme Sydney, il a 24 ans. Il habite seul. Il est légèrement agoraphobe. On peut même aller jusqu’à dire qu’il souffre de phobies sociales. Dans sa vie, il n’a que deux véritables amis. Max, qui est ce qu’on peut appeler un ami d’enfance. Gay comme Sydney, il lui est radicalement opposé niveau caractère. Puis, il y a également son employé Blair, une jeune femme exubérante et complètement barrée que j’ai adoré. On peut dire qu’elle a une patience extraordinaire avec Sydney et grâce à sa détermination et son caractère, elle a réussi à le faire s’ouvrir un peu plus au monde.

Le monde si restreint de Sydney bascule le jour ou par inadvertance Blair donne à une œuvre caritative, Burton, son doudou. 

Ce qui m’a le plus perturbé dès les premières lignes, c’est le fait que Sydney me ressemble beaucoup. Une petite part de moi a tendance à être casanière, à aimer être seul. Tout comme lui. J’ai très peu d’amis et je ne m’ouvre pas facilement face à une personne que je ne connais pas.  Je suis du genre à me la jouer profil bas, à ne pas me faire remarquer. En commençant ce roman, je pensais ne pas réussir à m’identifier à un personnage, c’est finalement tout l’inverse qui s’est produit…

Puis arrive Thayne, je ne vous dirais pas comment il débarque dans sa vie. Au début, il nous apparaît comme Sydney le voit, soit un peu arrogant. Puis, plus on avance dans cette magnifique histoire et plus on voit leur relation évoluer. Relation que j’ai trouvé touchante, magnifique, intense. Je pense que l’on rêve tous de vivre ce genre d’amour, fusionnel, passionnel…

Le fait que Sydney est des choses à régler, que Thayne soit aussi conciliant. Cela a rendu ma lecture addictive. Je me suis retrouvé complètement embarqué dans leur histoire. Cette histoire m’a irrémédiablement prise aux tripes. Même, encore maintenant, l’histoire de Sydney et de Thayne me reste graver en mémoire...

Quand j’ai commencé à lire de la romance il y a 2, 3 ans, j’ai commencé avec des titres qui m’ont bouleversé (Lucky Harbor & Tout sauf... le grand amour). Depuis, je n’ai plus jamais retrouvé la sensation de ces débuts. Vous savez, quand une histoire prend tellement à la gorge que moralement, ça devient difficile à gérer. Quand vous riez quand vos personnages sont heureux. Que vous pleurez quand ils sont tristes. Que vous avez une boule d’angoisse quand ils se retrouvent à devoir faire des choix difficiles. Je ne pensais plus retrouver ce genre de sensations en lisant de la romance. Une fois de plus, je me suis trompé.

Les 24 heures que j’ai passés avec Sydney et Thayne auront provoqué chez moi d’étranges sensations. L’impression d’être dans des montagnes russes émotionnelles. J’avais envie de crier, de verser ma larmichette, de rire. Bref, pendant ma lecture, je suis passé par toute sorte de phases émotionnelles.


Cette romance est la plus belle histoire d’amour que j’ai pu lire. 
Elle prouve que l’amour peut tout surmonter...


Depuis hier soir, je suis dans ce qu’on pourrait appeler une phase de déni. J’aimerais tellement que ce couple ne soit pas fictif. Que Sydney et Thayne existent réellement… Ça me brise le cœur de savoir que tout ceci n’est qu’une histoire, certes magnifique, mais inventé…

Avant de conclure cette (longue) chronique, j’avais envie de revenir avec vous sur le style de l’auteure. Dans mes chroniques, j’ai toujours cette désagréable sensation de me répéter… Ici, ça risque d’être un peu différent. Quand j’ai commencé ma lecture, je savais dès la première phrase, que je lirais quelque chose de différent. Au début, j’en ai même été un peu perturbé. Les phrases sont courtes. Des passages où des auteurs auraient pris la décision de placer des virgules pour fluidifier le texte, Rose, elle, décide de mettre des points. Quand je lis, j’ai pour habitude de garder le rythme de la ponctuation. Vous ne serez donc pas surpris si je vous dis que le début a été déstabilisant. J’ai dû lire quelques pages afin de m’adapter, mais au final, je ne le regrette pas du tout. J’avais la sensation de lire quelque chose de différent et cela m’a beaucoup plu.

Ce livre, cette histoire est bien au-delà d’un coup de cœur pour moi. On peut dire que je me suis pris une grosse gifle dans la figure. Je pense que ce livre va longtemps rester marqué dans mon esprit. Dorénavant, je n’ai qu’une seule en tête : me procurer et lire (bien évidemment) les autres romans de Rose Darcy ♥

Ma note : 20/20 
Coup de ULTIME !

PS : Bien évidemment, je t'encourage VIVEMENT à commander le roman de Rose 
via sa Boutique : http://rosedarcy.tictail.com/

2 commentaires:

  1. Tu me donnes super envie de le lire *_* ! Je note !!

    RépondreSupprimer
  2. Ahhhh vilain, tu me donnes trop envie de le découvrir ^^
    Je le note :)

    RépondreSupprimer