Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

12 janvier 2017

Côté Face
d'Anne Denier


Éditeur : Rebelle 
Collection : Chimères
Broché : 402 pages 
Sortie : 21 mai 2013
Prix : 19€00 (4€99 pour la version numérique)


J'étais en retard et si ce n'avait pas été le cas jamais je n'aurais pris ce tram et jamais je ne l'aurais rencontré. Lui. Celui qui allait détruire ma vie en réveillant une mémoire qui sommeillait en moi et dont j'ignorais l'existence. Un autre côté de moi-même. "Te séduire, t'emmener, te torturer, te violer et t'assassiner." J'avais une vie...





Première lecture de l’année 2017. J’ai décidé de commencer cette nouvelle année livresque avec un roman que j’ai reçu à noël et qui m’a été offert par l’amie Elodie 💗. Je dois dire que celui-ci me faisait d’ailleurs très envie depuis un petit moment déjà. En effet, j’entends parler de « Côté Face » depuis sa sortie en autoédition. À l’époque, l’auteure était très présente sur le forum de Livraddict et cela m’avait donné fortement envie de découvrir sa plume. C’est chose faite dorénavant...

Si je devais choisir un mot pour qualifier cette lecture, je dirais sans hésiter un instant : déroutante.

Je me rends compte qu’écrire cette chronique ne va pas être une chose évidente. Cette lecture était tellement insolite et étrange que je vais avoir énormément de mal à vous donner mon ressenti. Ce que je peux vous dire par contre, c’est que ce roman est très différent de ce que j’ai pour habitude de lire. Je peux même vous dire qu’il aura réussi parfois à me retourner complètement le cerveau !

Trop vous en dire concernant l’histoire serait une grosse erreur. Tout l’attrait réside justement dans notre capacité à comprendre des sous-entendus. Pendant les trois-quarts de l’histoire, j’ai été le plus souvent dans le flou le plus total et ça a été à moi de remettre les pièces du puzzle à la bonne place. 

Tout au long de ma lecture, j’ai monté de multiples théories pour essayer de deviner ou tout cela allait m’emmener. Il faut dire que cette lecture est empreinte de mystères. J’ai beaucoup apprécié le fait d’être complètement mené par le bout du nez par l’auteure. Et quand enfin, les réponses commencent à tomber, je n’ai pas été déçu et je me suis retrouvé encore plus captivé par l’évolution de l’intrigue.

Pourtant, il est vrai, qu’à un certain moment, j’ai malgré tout ressenti quelques longueurs. Arrivé à la moitié du roman, j’avais vraiment la sensation que la situation stagné et qu’Anne Denier avait tendance à un peu trop tirer sur la corde du suspense. Il faut avouer que c’est exactement à ce moment-là que notre héroïne a commencé à devenir légèrement insupportable à mes yeux à cause de son inactivité face aux événements dont elle était la victime.

Heureusement, une fois ce petit coup de mou passé, l’intrigue redécolle et nous offre au passage quelques éléments de réponses qui auront eu le mérite de m’en mettre plein la vue et surtout, de beaucoup me surprendre.

Il faut dire qu’une fois que l’auteure se décide enfin à nous dévoiler la thématique abordée. Que la clé de l’énigme (mais pas de nos réponses) est en notre possession. L’histoire prend un nouveau tournant fort appréciable. Cette thématique nous permet de comprendre le grand axe de cette histoire et une fois divulgué, Anne Denier décide de se focaliser sur la psychologie de ses personnages, nous permettant au passage de nous y attacher un peu plus encore.

Et en parlant de l’auteure justement… Parlons un peu de sa plume. Atypique serait le bon mot… Dès le début, j’ai compris que je m’embarquer dans une sacrée aventure. Son style est particulier et il faut un petit laps de temps afin de s’y habituer. Mais une fois qu’on y parvient, ce n’est que du bonheur. J’ai trouvé de très belles tournures de phrases, à la limite du poétique. Son style n’a vraiment rien de commun par rapport à ce qu’on habitude de voir dans la littérature française. Sa plume donne un vent de renouveau qui m’a beaucoup plu.

Une fois arrivé a plus des trois quarts de ce roman, je me suis demandé comment l’histoire pourrait se terminer. Il est vrai que j'ai eu un peu peur que tout finisse par retomber comme un soufflé. Je préfère vous rassurer de suite, cela n’a vraiment pas été le cas. À mes yeux, l’histoire aurait pu se conclure ici. Certes, cette fin aurait été ouverte, mais cela ne m’aurait nullement dérangé. Maintenant, vu qu’il y a une, même deux suites, je ne vais clairement pas m’en plaindre et j’ai même plutôt hâte de voir ce que l’auteure à encore sous le pied…

Au final : un univers mystérieux, une plume atypique, une thématique passionnante. J’ai été séduit par l’univers d’Anne Denier du début à la fin. Il me tarde de poursuivre ma lecture de cette saga afin de voir ce que l’auteure nous réserve…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire