4 février 2017

Les Sentinelles du Futur
Carina Rozenfeld


Éditeur : Syros  Collection : Soon
Broché : 298 pages  
Sortie : 5 septembre 2013
Prix : 16€95
Où trouver Carina Rozenfeld : Site - Facebook - Twitter

2359. La Terre est à l'agonie. Les erreurs passées de l'humanité l'ont menée au seuil de sa propre disparition. Pourtant, à New York, les Sentinelles du Futur, une poignée de femmes et d'hommes habilités aux voyages temporels, l'ont promis : l'avenir est radieux, il faut y croire, ils l'ont vu de leurs propres yeux. Mais cet Espoir auquel s'accroche l'humanité est brutalement anéanti quand les Sentinelles du Futur reviennent d'une de leurs missions avec ce terrible message : dans trois cents ans, la Terre subira une attaque mystérieuse...

Le Passé pourra-t-il alors sauver le Futur ?


Il m’arrive régulièrement de croiser des chroniques concernant les romans de Carina. Cela m’avait donné fortement l’envie de découvrir sa plume. Quand j’ai eu la chance de la croiser pendant les Halliennales, je n’ai pas hésité un seul instant à me procurer l’un de ses titres. 

Quand j’étais sur le stand de Carina le 8 octobre dernier, j’ai lu le résumé des sentinelles du futur et j’ai de suite su qu’il m’était destiné. J’ai toujours été un grand fan de la thématique des voyages dans le temps et j’avais vraiment hâte de voir ce que l’auteure allait nous proposer.

En commençant ma lecture, je me suis, de suite, rendu compte que je me faisais une fausse idée du pitch de départ. Le roman début en 2359, une époque où la terre a été ravagée par l’homme et où il n’y fait plus très bon d’y vivre. Grâce à un tunnel spatio-temporel créé par accident, les habitant de cette époque observe le monde 300 ans plus tard. Futur ou la terre semble avoir retrouvé sa splendeur d’antan. Quand ils sont victimes d’une attaque mystérieuse, une question se pose : doivent-ils leur venir en aide sous peine de créer une faille entre le passé et le futur ?

Il est vrai que je m’attendais à autre-chose concernant l’histoire. Bizarrement, je pensais que c’était les gens du futur qui viendraient en aide aux habitants du passé, et non pas l’inverse. Cela m’a beaucoup surpris, mais ça m’a de suite fortement intéressée. J’avais la sensation que l’auteure avait décidé d’aborder son récit à l’envers. De ce fait, elle a réussi à me surprendre et à casser les codes des histoires de voyages temporels. 

Une chose m’a également beaucoup enthousiasmé pendant ma lecture, c’est le fait que Carina décide d’aborder le thème de l’écologie et l’impact que le réchauffement climatique pourrait créer dans le futur. J’ai trouvé que ce roman était une magnifique ode environnementale nous faisant prendre conscience des désastres à venir. Les passages se déroulant en 2359 sont très anxiogènes. Cela apporte un véritable questionnement face à ce que l’on fait subir à notre planète actuellement. J’aime le fait que l’auteure est décidée d’aborder cette thématique dans un roman destiné à la jeunesse...

Autre point qui m’a beaucoup séduit, c’est le fait que les choses se déroulant en 2359 s’avèrent très futuristes pour nous. Par contre, dès qu’on apprend à connaitre le monde de 2659, j’avais parfois l’impression de rentrer chez moi et de retrouver notre époque actuelle. Je pense que c’était un choix de l’auteure de représenter l’univers futuriste finalement très proche de notre époque. Cela déstabilise au début, mais ça nous permet finalement de mieux nous y immerger et de nous sentir plus impliqués de ce qui s’y passe.

Je peux dire que « Les sentinelles du futur » est un roman qui m’aura passionné du début à la fin avec un très beau message écologique à la clé. Nous y rencontrons également une panoplie de personnages attachants. L’histoire est passionnante de bout en bout et les rebondissements sont nombreux. Il y a beaucoup de suspense et de questions posées tout au long du récit qui une fois résolus, se sont avéré fort passionnantes. 

L’écriture de Carina était fluide. Les pages se sont tournées très (trop) rapidement. Je n’ai absolument eu aucun mal à imaginer l’univers dans lequel évolué nos protagonistes. C’est très bien détaillé et décrit. J’ai été totalement séduit par cette plume que j’ai trouvé très jolie.

À plusieurs occasions, l’auteure aborde « Le voyageur imprudent » roman écrit par Barjavel. Je pense que Carina doit beaucoup aimer l’univers de cet auteur et cela se ressent fortement quand elle aborde ce titre. Il ne fait aucun doute que je le lirai prochainement.

Une fois la dernière page tournée, j’étais heureux. J’ai beaucoup aimé cette histoire ainsi que sa fin, mais il est vrai que je regrette un peu le fait qu’il s’agisse d’un one-shoot. J’ai tellement aimé cet univers que je n’aurais pas du tout été contre l’idée de le retrouver.

En bref : Une lecture véritablement passionnante pour ma part. À sa manière, Carina Rozenfield réinvente les codes du voyage dans le temps avec brio et justesse. Autre point fort non-négligeable, c’est le message écologique qui découle de son histoire et qui m’aura permis de prendre conscience de certaines choses déstabilisante quant à l’avenir de notre planète. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire