Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

28 février 2016

Sunshine : Épisode 1
de Paige McKenzie & Alyssa Sheinmel


Broché : 304 pages
Éditeur : Hachette
Sortie : 10 février 2016
Collection : Black Moon

L’univers tranquille de Sunshine, 16 ans, bascule à cause du déménagement que lui impose sa mère Kate. Pour des raisons professionnelles, Kate conduit sa fille à l’autre bout des Etats-Unis, dans une maison qu’elle choisie sur Internet. Sunshine constate que rien n’est à son goût : la maison est décrépie, l’intérieur est moche et sombre. Pour couronner le tout, une odeur de moisi flotte dans l’air, l’humidité imprègne les moquettes, la température ambiante donne la chair de poule en permanence. La première nuit, Sunshine entend des pas et des pleurs à l’étage. Bizarrement, sa mère n’entend rien. Sunshine constate aussi que ses affaires ne restent jamais à leur place, sur les étagères de sa chambre. Aucun doute, la maison est hantée. Bientôt Sunshine découvre qu’il s’agit de l’esprit d’une fillette de 10 ans, auquel elle va peu à peu s’habituer. Mais, un autre esprit rôde, bien plus maléfique... 


J’ai toujours aimé les univers avec des maisons hantées, que ce soit dans les films, mais également dans les livres. Dès que j’ai vu ce roman tourner, je n’avais qu’une envie : le lire. Chose que j’ai pu faire grâce à Aurélie que je tenais à remercier personnellement via cette chronique.

Dès que je l’ai reçu, je n’ai pas résisté à l’envi de le commencer et c’est un soir, sous la couette, avec une lumière tamisée que je me suis lancé dans cette aventure. En débutant, cette lecture, je ne m’attendais pas vraiment à éprouver de la peur. C’est plus le thème et la curiosité qui m’avaient poussé vers ce roman. Pourtant, dès que Sunshine se retrouve dans sa nouvelle maison et que des phénomènes étranges commencent à se manifester, bizarrement, j’ai commencé à ressentir quelques sueurs froides.

J’ai été très agréablement surpris de constater que l’auteure arrive à installer très rapidement une ambiance déstabilisante autant pour Sunshine que pour nous. Je ne peux vous expliquer pourquoi, ni comment, mais très vite ses mots ont réussi à prendre vie et je me suis retrouvé complètement embarqué dans l’histoire.


Quand Sunshine avait peur, j’avais la chair de poule. 
Quand Sunshine cherchait à comprendre, je m’interrogeais…


Il y a tout une intrigue qui se forme autour de Sunshine, mais surtout de sa mère. Ce qui m’a beaucoup plu pendant ma lecture, c’est que les questions que l’on se pose ne trouvent pas tout de suite leurs réponses. On s’interroge beaucoup et on se demande comment tout ceci va se terminer.

Heureusement, Sunshine trouve très rapidement un allié en la personne de Nolan. J’ai beaucoup aimé cette amitié qui se lie au fil des pages, même si j’avais très peur que celle-ci se transforme finalement en amour comme souvent dans ce genre de roman. Heureusement, cela n’a pas été le cas (même si cette évolution n’est semble-t-il pas écarté).

Quand les réponses commencent à tomber, j’ai été impressionné. En commençant ce roman, je m’attendais à passer un bon moment, sans plus. J’avais appris qu’il s’agissait d’une novélisation d’une web-série et j’avais la sensation que je n’aurais pas de grosses surprises pendant ma lecture. Pourtant, quand j’ai compris vers quoi allait se diriger l’intrigue, j’en ai été le premier surpris. Dès le début du roman, on voit une mythologie très intéressante apparaître. Plus j’avançais et plus j’étais enthousiaste face à l’évolution de l’intrigue.

Le fil rouge et la mythologie s’avèrent, au final, assez complexes et passionnantes. J’ai été mené par le bout du nez à plusieurs reprises. Quand arrive le dernier acte, qu’on comprend le rôle de chaque personne dans cette histoire, que tout s’éclaire enfin, je n’ai pas été un seul instant déçu.

Car oui, le risque d’être déçu par la dernière partie de ce premier tome était une chose possible. J’attendais depuis quasiment 200 pages un dénouement qui n’avait pas le droit de me décevoir et j’ai été satisfait bien au-delà de mes attentes.

En ce qui concerne le style d’écriture, je dois avouer que je n’ai rien de particulier à relever. Ça se lit très vite, c’est très fluide. Parfois, entre deux chapitres, il y avait un chapitre mettant en scène une autre personne écrit en italique. Ces chapitres donnaient du mystère au récit et cela me donnait encore plus l’envie d’avoir enfin les réponses à mes questions. J’ai trouvé cela subtilement bien amené.

Au final, je dois avouer que j’ai passé un très bon moment de lecture avec ce livre. Ce roman ne se termine pas par un horrible cliffhanger, mais j’ai tout de même très envie de me jeter sur la suite. Quand arrive le dernier chapitre, on comprend très vite que ce premier tome n’était que le début d’une histoire beaucoup plus vaste que je trépigne d’impatience de découvrir…

Ma note : 16/20

1 commentaire: