Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

8 mars 2016

A comme Association, tome 2 : Les Limites obscures de la magie
de Pierre Bottero


Broché : 187 pages
Sortie : 14 Octobre 2010
Éditeur : Gallimard Jeunesse & Rageot Edition 
Disponible en version poche, broché & numérique


Elle s’appelle Ombe, est lycéenne à Paris et adore la moto. Elle a aussi l’incroyable pouvoir d’être incassable ou presque. C’est pourquoi L’Association l’a recrutée comme agent stagiaire.
Une stagiaire de choc, qui fait des débuts remarqués en explosant une bande de gobelins devant tous ses camarades de classe. Le problème ? La discrétion est une obligation absolue au sein de L’Association, comme le lui rappelle Walter, son directeur. Et à force de foncer tête baissée, Ombe l’incassable risque fort de comprendre ce que « ou presque » veut dire.




Une saga, deux auteurs... 
Voilà qui pourrait en perturber plus d’un…


En ce qui me concerne, j’avoue que cette idée m’a de suite séduit. En lisant le premier tome de cette saga mettant en vedette Jasper créé par Erik L’Homme, j’avais plutôt bien aimé ce personnage, mais on était loin du coup de cœur. J’étais donc très impatient de découvrir Ombe cette fois-ci créé par Pierre Bottero.

Si j’avais bien aimé l’histoire et le personnage du premier tome, ici, je me suis véritablement éclaté. C’est bizarre, mais avec Jasper, je ne m’étais pas senti aussi impliqué dans l’intrigue. Globalement, j’avais bien aimé ma lecture, mais elle ne m’avait pas transcendé. J’avais parfois l’impression que tout se passé beaucoup trop rapidement et cela m’avait empêché de me sentir impliqué dans ce que je lisais.

Ici, je dois dire que j’ai ressenti totalement l’inverse avec Ombre. Même si le rythme est toujours aussi rapide, je l'ai trouvée un peu plus développé, un peu moins superficielle. Je pense que cela doit irrémédiablement avoir un rapport avec l’âge d’Ombe. Un peu plus âgée que Jasper, elle gagne en maturité par rapport à lui. Et pour être totalement honnête avec vous, j’ai trouvé son humour beaucoup plus piquant et savoureux, moins enfantin que celui de son « collègue ».

Ombre va avoir fort à faire dans cette aventure puisqu’elle va avoir pas moins de deux enquêtes à résoudre en moins de 187 pages. Ça va vite, mais c’est bien développé et on ressent vraiment ce qui manqué dans le premier tome : de la tension.

Ce que j’ai adoré également pendant ma lecture, c’est de voir les interactions entre Jasper et Ombre. On y retrouve des espèces de croisements, de crossover entre le premier et le deuxième tome. Chacun a sa façon de voir l’autre et ça crée un climat assez spécial. 

Entre ces deux premiers tomes, on retrouve un petit point de similitude, un petit fil rouge qui me fait me poser beaucoup de questions. J’ai hâte de voir vers quoi cela va se diriger.

Un point non-négligeable également concernant Ombe, c’est ce brouillard qui entoure son passé, sa naissance. Le fait qu’on sache tout de Jasper rend le personnage un peu moins mystérieux. Ici, avec Ombe, c’est totalement différent. On sent très rapidement que son passé risque d’avoir des répercussions à l’avenir. Tout comme nous, elle ne connait rien de celui-ci et elle se pose pas mal de questions. Il me tarde d’avoir les réponses à ce mystère dans la suite de cette saga.

En ce qui concerne le style de Pierre Bottero, je dois dire que je l’ai plutôt bien apprécié. Par contre, avant de commencer le roman, on apprend d’Eric L’Homme que son texte n’a jamais été corrigé vu qu’il est décédé sans avoir eu l’occasion de le faire. Mais cela ne m’a pas gâché ma lecture même si on sent que parfois, des choses auraient certainement pu être corrigées.

Si je ne devais choisir qu’un seul tome entre ces deux premiers, je choisirais sans hésiter celui-ci. Je ne sais pas si cela a à voir avec l’âge d’Ombe, mais je me suis senti beaucoup plus impliqué dans son histoire. Il me tarde de découvrir la suite avec Ingrid, mais surtout de retrouver Ombe…

Ma note : 16/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire