Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

13 mai 2016

Les idoles du stade, tome 01 : La courbe parfaite
de Jaci Burton


Editeur : Milady Romance 
Collection : Central Park
Poche : 436 pages
Sortie : 21 Mars 2014
Ou trouver Jaci burton : 


Rien ne pourrait être pire pour Tara Lincoln que de partager la vie du célèbre footballer Mick Riley. Même si leur unique nuit d'amour lui a prouvé que ce sportif de haut niveau savait user de ses atouts sur tous les terrains, cette jeune mère célibataire a déjà perdu gros au jeu de l'amour et préfère éviter tout dérapage à l'avenir. Mais lorsque Mick a décider de gagner, rien ne l'arrête. Encore moins lorsque l'objet du défi présente des atouts aussi sexy...



Avant de commencer à vous parler de l’histoire, j’avais envie d’aborder l’objet livre en question. Vous devez savoir qu’avant d’acheter ce roman, je m’étais rabattu sur sa version en ebook. Pourtant, il est clair que plus les mois, les années passent et plus je me rends compte que la lecture numérique n’est pas pour moi. Seulement voilà, Milady semble ne pas comprendre que les mecs aussi lisent de la romance. Certes, il n’y en a pas beaucoup, mais je vous certifie qu’ils existent. La couverture peut faire croire que cette histoire n’est malheureusement destinée qu’aux femmes. Alors oui, je l’avoue haut et fort, la couverture m’a quelque peu rebuté ! Comment voulez-vous en tant que mec lire ce livre dans les transports en commun par exemple ? Je ne dirais pas que l’illustration est moche, mais n’aurait-il pas été préférable de faire apparaître un couple plutôt que le torse musclé d’un monsieur ?

Une chose qu’il est préférable de savoir avant de lire cette chronique, c’est qu’il s’agissait d’une relecture. J’avais en effet lu ce roman à sa sortie (en version numérique). À l’époque, j’avais tellement aimé ce que je lisais, j’avais tellement été pris par l’histoire entre Tara et Mick que je m’étais bouffé le livre en une après-midi. Seulement voilà, à l’époque, je n’avais pas rédigé ma chronique. Ayant trouvé les 3 premiers tomes d’occasions sur Priceminister, je me suis dit en les recevant qu’il serait préférable que je relise ce premier tome avant de vous en parler un peu plus en détail.

Dans cette histoire, nous faisons la connaissance de Tara, une jeune mère célibataire, responsable d’une entreprise d’organisation de fêtes, d’évènements mondains… qui tombe irrémédiablement sous le charme de Mick un footballeur professionnel. Le coup de foudre est instantané, mais chacun évolue dans deux univers irrémédiablement opposés.

La chose la plus importante pour moi quand je lis une romance, c’est qu’elle doit me faire rêver. Je dois m’identifier à un personnage, me sentir immerger dans l’histoire. C’est ce qui s’est passé ici dès le premier chapitre. Le point fort de l’auteure, c’est sans nul doute son écriture. De suite, dès la première phrase, je me suis senti emporté par son histoire. J’ai réussi à m’attacher très rapidement à Tara et Mick.

Par contre (lors de ma première lecture), j’avoue que j’ai eu un peu peur, car dès le deuxième chapitre, nos deux personnages se retrouvent au lit ! Je trouvais que cela se déroulé beaucoup trop vite et j’avais du mal à imaginer un développement plausible pour ce couple. Heureusement, je me trompais.

Un autre point fort concernant cette lecture, c’est que nous avons droit à un point de vu alterné. Nos deux personnages principaux deviennent narrateurs au fil de l’histoire. La mise en page est différente de ce que j’ai l’habitude de lire pourtant. Généralement, les romans alternés fonctionnent par chapitre, ici, ce n'est pas le cas. Dès que cela l’exige, un nouveau paragraphe s’ouvre et on change de narrateur. L’auteure à fait, un excellent choix. Elle aurait pu écrire son roman à la troisième personne du singulier, mais dieu merci, ce n’est pas le cas (je n’arrive jamais à m’immerger dans un roman écrit à la troisième personne malheureusement).

Même si l’histoire peut paraître cliché au premier abord, je dois dire que j’ai été impressionné de la manière que Jaci Burton a travaillé la psychologie de ses personnages. Ils ont des casseroles, ils ont souffert et cela donne un aspect un peu plus authentique à cette histoire. Des nombreux sujets graves sont abordés, que ce soit l’alcoolisme… ect.

Il y a également pas mal d’autres personnages secondaires qui sont également très bien développés. Je retiendrais surtout Liz, l’agent de Mick. Même si ce personnage n’apparaît pas comme quelqu’un de sympathique, très vite, on comprend qu’elle cache ses blessures derrière son caractère de merde. Le fait de savoir qu’elle sera la protagoniste du deuxième tome de cette saga (avec Gavin, le frère de Mick), me donne encore plus hâte de continuer cette saga.

S’il y a un léger défaut que je pourrai relever ici, c’est sans contexte l’abus des scènes cochonnes. Pendant ma première lecture, je n’avais pas vraiment ressenti ces excès contrairement à cette fois-ci. Je ne dirais pas que ces scènes sont inutiles puisqu’elles servent à renforcer les sentiments de nos deux protagonistes, mais parfois, c’était beaucoup trop et j’avais l’impression de lire toujours la même chose. J’espère que l’auteure arrivera à modérer ou/et à renouveler ces scènes dans la suite de sa saga.

Au final : une excellente romance avec sa part de scènes HOT. Des personnages développés, attachants, touchants que j’ai pris plaisir à découvrir. Des personnages secondaires attachants que j’ai hâte de découvrir. Une bonne lecture, un bon premier tome de saga que je vous encourage à découvrir…

Ma note : 18/20

2 commentaires:

  1. C'est vrai que c'était une lecture fort sympathique. Les suivants sont très bien également !

    RépondreSupprimer
  2. ah tu me donnes envie de le sortir enfin de ma PAL :)

    RépondreSupprimer