Mes derniers livres chroniqués :


Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com Image hébergée par servimg.com

7 juin 2016

Ombre Vive, tome 1 : Double voeu
de Danielle Guisiano



Éditeur : Rebelle
Broché : 186 pages 
Sortie : 30 Mai 2016
Où trouver Danielle Guisiano : 


J’aurais dû réfléchir à deux fois avant d’accepter ! Je bosse dans la télé, et j’adore mon métier. Quand mon directeur de programme, le sublime Alexandre Mayor, me proposa de participer à une émission de téléréalité, je crus réaliser un rêve. Départ imminent pour le fin fond de l’Écosse, direction un château hanté à la « chasse » aux fantômes. Une aubaine ! Pourquoi a-t-il fallu que mon rêve vire au cauchemar ?!



J’avais eu l’occasion de découvrir la plume de Danielle Guisiano en 2014, en lisant le premier tome de la saga « Touch ». J’avais adoré ce qu’elle m’avait raconté et j’avais également beaucoup aimé sa plume. Je m’étais promis de lire le deuxième tome très rapidement. Pourtant, deux ans après, ce n’est toujours pas fait. À l’époque, il faut savoir que j’avais lu son roman en numérique. J’envisage très prochainement de m’acheter le tome 1 (et de le relire) ainsi le tome 2 en papier.

Quand j’ai vu sur la boutique de Rebelle qu’ils allaient sortir le tome 1 de « Ombre Vive » de la même auteure, ma curiosité a été titillée. Quand j’ai survolé le résumé et que j’ai vu les termes « émission de téléréalité », « château hanté » et « Écosse », je n’ai pas hésité un seul instant et je l’ai commandé dans la foulée. De plus, chose non-négligeable, la couverture était magnifique…

Je n’avais vu aucun avis passer sur le net, c’est donc l’esprit neutre que je me suis lancé dans la lecture de cette nouvelle saga de Danielle. Je misais beaucoup d’espoir envers ce roman. Par le passé, la plume de l’auteure m’avait permis de m’évader et j’espérais vraiment retrouver cette sensation.

Dès le premier chapitre, c’était gagné. Je me suis retrouvé embarqué au côté de Loïs, notre narratrice. Je me suis senti en osmose avec elle. L’impression de retrouver une vieille copine que je n’avais pas vue depuis longtemps. Il faut dire que cette fameuse Loïs, elle envoie du pâté. J’ai beaucoup apprécié son tempérament. C’est une femme forte qui se retrouve très souvent dans la merde sans l’avoir cherché. Loïs est pour moi un mix parfait entre Bridget Jones et Felicity Atcock.

Si j’ai aimé Loïs, je ne pourrai pas en dire autant d’Alexandre. 
Enfin si… 
C’est étrange… 
Pendant ma lecture, j’avais l’impression de naviguer entre le chaud et le froid le concernant. Parfois, il arrivait à être attachant et parfois, il était détestable, manipulateur. Sans trop vous en dire, je pense qu’il cache beaucoup de choses et j’espère qu’on en apprendra un peu plus à son sujet. Je ne serais pas surpris d’attendre qu’il s’agît du fameux frère (ceux ayant lu le roman risque de savoir de quoi je parle).

Concernant l’histoire, au début, je l’avoue, j’ai été déstabilisé. Ce n’est pas que je n’aimais pas ce que je lisais, bien au contraire. C’est juste que l’histoire prenait un cap radicalement différent de ce que je pensais avant de commencer ce livre. Si vous avez craqué de par le résumé, sachez que l’auteure vous proposera bien plus que l’histoire d’une nana enfermée dans un château hanté suivis par des caméras. Sachez également que le décor du fameux château irlandais n’arrive que dans la deuxième partie de l’histoire. Il faudra donc s’armer d’un peu de patience. Patience absolument pas frustrante, car toute une mythologie très intéressante et passionnante y est développée en attendant l’heure fatidique.

À mes yeux, le roman se divise en deux parties. Vous avez celle avant l’Écosse, puis celle dans le château. Pendant la deuxième partie, j'ai ressenti une autre petite cassure qui m’a un peu surpris au départ. Je sais que c’est un parti-pris de l’auteure, mais je pense que cela aurait dû être stipulé dans le livre. J’ai eu l’impression à un moment qu’il me manquait un morceau de mon roman. Comme s’il avait été mal imprimé. J’ai eu besoin d’un petit temps d’adaptation afin de comprendre certaines choses, mais je suis parvenu très rapidement à passer outre. Après tout, Loïs est notre narratrice et elle-même ne comprend pas ce qui se passe. Il était normal que les lecteurs se retrouvent perdus également, non ?

Ce que je peux vous dire après cette lecture, c’est qu’une fois de plus, Danielle Guisiano nous prouve qu’elle possède une très grande imagination. D’un postulat de départ assez basique, elle aura réussi à développer un univers passionnant, étrange. Tout au long de ma lecture, j’ai été emporté par des mystères, je me suis posé énormément de questions pour au final être subjugué par les réponses qu’elle finit par nous donner.

La fin est frustrante et la suite n’arrivera que dans 11 mois. Pourtant, quand j’y réfléchis bien, ce roman aurait pu être un one shoot. Certes, la fin aurait été ouverte, très ouverte même, mais finalement, elle aurait été parfaite. Heureusement qu’il me reste encore beaucoup de choses à découvrir. Il me tarde de lire la suite des aventures de Loïs. Personnage que j’ai beaucoup aimé du début à la fin.

Au final : Danielle Guisiano fait mouche une fois de plus avec mon petit cœur de lecteur. Elle aura réussi à m’embarquer dans une histoire que j’ai beaucoup appréciée. VITE !!! LA SUITE !!!

Ma note : 17/20

3 commentaires:

  1. Je ne connais pas cette auteure mais le synopsis me tente grandement et ta chronique me pousse à l'acheter. J'aurais juste une question, sommes-nous sur du fantastique ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,
      Désolé pour le temps que j'ai pris à te répondre.
      En effet, il y a des éléments fantastiques dans cette histoire :)
      Bisou.
      Benji...

      Supprimer
  2. Ça fait un petit moment que la plume de cette auteure me tente ! Il faut absolument que je me lance !

    RépondreSupprimer